nardou.jpg

Elections du Bureau National FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs 2019

Le 12 décembre dernier, le conseil National de la FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs s'est réuni afin d'élire son bureau ainsi que le président National pour les quatre ans à venir.

La réunion du 12 décembre accueillait Isabelle RINGUENOIRE (Rhône-Alpes), Chatya CHUNG (IDF), Dominique BITTNER, secrétaire de la FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs, Patrick NARDOU, Président de la FFC Mobilité Réparation et Services, Christophe BAZIN, Secrétaire Général de la FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs, Jacques BOUNICAUD (Bretagne), Laurent FOURCADE (Midi-Pyrénées), Richard GRUBER (Est), Emmanuel KLINGLER (Est), Sylvain OLIVAS (PACA), Jean PAÏS (Rhône-Alpes).

C'est Patrick NARDOU qui a tout d'abord pris la parole, en présentant son rapport moral 2018.Les grands sujets de la Fédération ont été évoqués, notamment la cession de créance, pour laquelle le Président souhaite une vaste enquête de satisfaction en 2019. Bien entendu, l'évolution du logiciel TRIBU, le libre choix du réparateur, l'arrêté d'application de la loi portant sur l'utilisation de la pièce issue de l'économie circulaire (PIEC) furent largement évoqués. Sur ce dernier sujet, Christophe BAZIN a précisé que la FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs a adressé à tous ses adhérents par e-mail une affiche à apposer sur la devanture de leur atelier, comme la loi leur impose. Pour répondre à une question sur le niveau de facturation des PIEC, Jean PAIS précise que le montant à proposer correspond à 80 % du prix neuf, ce qui prend en compte la disponibilité de la pièce au moment du chiffrage de la réparation et l'éventuelle remise en état.
Patrick NARDOU a également évoqué la nécessité de maintenir les réunions régionales SOLUCAR métier carrosserie. A l'issue des discussions, le Conseil réuni a voté pour élire le Bureau National 2019. Patrick NARDOU, candidat à sa propre réélection, a obtenu la majorité des suffrages et reste donc président de la FFC Mobilité, Réparation et Services pour un troisième mandat. A l'annonce des résultats, Patrick NARDOU a déclaré : "je vous remercie de la confiance dont vous m'honorez une fois de plus. Je m'investirai totalement dans les défis de la FFC Mobilité Réparation et Services durant les trois prochaines années. Les challenges de nos métiers sont immenses, et la FFC présente toutes les garanties pour accompagner ses adhérents dans la réussite". La composition du Bureau élu autour de Patrick NARDOU est la suivante: Jean PAÏS, au poste de Président Délégué, Isabelle RINGUENOIRE, au poste de Vice-Présidente, Richard GRUBER, au poste de Vice-Président, Jean-François MICHEL, au poste de Vice-Président, Jacques BOUNICAUD, au poste de Trésorier, Chatya CHUNG, au poste de Déléguée, Laurent FOURCADE, au poste de Délégué, Emmanuel KLINGLER, au poste de Délégué, Benjamin LABONNE, au poste de Délégué, Sylvain OLIVAS, au poste de Délégué, Pierre TOULZE, au poste de Délégué.


Lycée des Métiers entre Meurthe et Sânon

L’offre de formation du Lycée des Métiers entre Meurthe et Sânon

Le Lycée des Métiers Entre Meurthe et Sânon situé à Dombasle-sur-Meurthe (54), intervient au titre de la formation initiale, sur tous les volets de la carrosserie, et ce, en formant et en préparant les jeunes aux différents métiers clés de la filière, répartis en 3 grands ateliers.

La formation en Carrosserie Construction est dispensée aux BAC PRO, au moyen d'un atelier de construction composé de toutes les machines nécessaires (Cisaille/guillotine CN, presse-plieuse CN, poinçonneuse hydraulique, postes à souder MIG/MAG et TIG...)  La seconde partie est destinée à l’aménagement, le montage et la transformation des véhicules. La carrosserie réparation dispense pour sa part la formation aux CAP et aux BAC PRO. Les réparateurs sont équipés avec tout l’outillage traditionnel du carrossier, les bancs de mesure et de contrôle de soubassement, ainsi que le redressage de structure. Ils disposent aussi de tout le matériel nécessaire pour le débosselage sans peinture et de réparation pare-brise. Enfin, la Peinture en carrosserie dispose d'une formation dispensée en CAP. Certains jeunes qui intègrent la formation sont issus de SEGPA ou sont des primo-arrivants. Ils peuvent bénéficier de 2 cabines de peinture, 2 laboratoires de préparation et 2 aires de préparation d’éléments ou de véhicule.


Dominique-michel-toutain-lemasson

Dominique MICHEL nous a quittés

Nous apprenons avec tristesse le décès accidentel de Dominique MICHEL, patron des carrosseries Lemasson et Toutain, en fin de semaine dernière, à l’âge de 59 ans.

C'est le site d'informations Transportissimo qui a annoncé la triste nouvelle. Dominique MICHEL  était un chef d’entreprise dynamique, repreneur à succès de deux carrosseries industrielles. En 2008, cet ancien directeur industriel de Samro s’intéressera d’abord à Lemasson à Rezé (44) puis en 2015, ce sera le tour de Toutain à La Flèche (72). Il redressera brillamment ces deux entreprises avec l'aide de son fils Teddy et sa fille Aline.

 "À Rezé, chez Lemasson, nous avons diversifié l’activité, centrée sur le fourgon, vers les rideaux coulissants, les porte-caisses, la réparation… L’effectif est passé de 16 à 22 personnes. On a aussi créé, en 2009, la société AS2D, dédiée aux hayons élévateurs" déclarait Dominique MICHEL à Ouest France fin 2016.

Quant à Toutain, la diversification de production est également de mise. Auparavant 98 % de nos contrats étaient conclus avec quatre gros clients à Paris. Mon fils Teddy a développé le commerce en Sarthe, dans le Maine-et-Loire, en Touraine, Mayenne et dans l’Orne", expliquait le patron, toujours dans le quotidien régional.

Dominique MICHEL a également mis un point d’honneur à structurer la production industrielle comme il l’avait déjà fait dans ses entreprises précédentes. Ce sont des choix payants. Grâce à la diversification des réalisations allant de la carrosserie fourgon, rideaux coulissants, mixte, brasseur, porte caisse mobile, caisse mobile, remorques et semi-remorque. A l'annonce du décès de Dominique MICHEL, Patrick CHOLTON, président de la FFC, déclarait : " La filière perd un de ses plus grands chefs d’entreprise, technicien hors-pair, et profondément humain. Nous avons aujourd'hui une grande pensée pour son épouse et ses enfants.


Operé Energie - partenaire-FFC

Gaz : profitez de la baisse des prix !

Les prix sont au plus bas depuis plus de 6 mois. C’est le moment de renégocier son contrat de gaz et de fixer son prix pour 2020, voire plus.

L’année 2019 commence avec ce qui semble être une belle fenêtre d’achat. Les prix ont baissé́ de 25% depuis les sommets de septembre 2018.
Malgré la réduction de production décidée par l'OPEP début décembre, le prix du pétrole continue de baisser, entrainant dans son sillage ceux du gaz et du charbon. La production des Etats-Unis étant toujours en augmentation et le niveau des stocks relativement haut. Un rebond semble peu probable à court terme.
Par ailleurs, le ralentissement de la Chine et les prévisions en demi-teinte de l'économie européenne couplés à la hausse des taux de la banque centrale américaine vont continuer à peser sur la demande mondiale d'énergie. Opéra Energie est à la disposition des adhérents FFC pour réaliser la mise en concurrence de votre contrat, et comparer pour vous les offres des différents fournisseurs du marché (https://opera-energie.com/ et par email à ffc@opera-energie.com).


IMG_2670d.jpg

3M présente ses nouveautés au CFA de la FFC

Pour la seconde année consécutive, le spécialiste du consommable pour les carrosseries 3M a choisi de délocaliser la présentation annuelle à la presse de ses innovations pour 2019. L'occasion également de proposer la prise en main de ces produits aux professionnels en alternance et de recueillir leur avis.

Le CFA de la FFC, basé à Villeneuve la Garenne (92), accueillait récemment les équipes de 3M, qui s'étaient déplacées pour présenter leurs innovations dans le domaine de la carrosserie. Une manière sympathique de mettre à l'honneur les forces vives du métier de demain, et qui utilisent au quotidien des consommables de carrosserie.

Au menu de la présentation faite aux journalistes de l'Argus, Zepros, J2R, Carrosserie, Décision Atelier, Après-Vente Automobile, Profession Carrosserie, Jérôme SUCHIER, ingénieur 3M, a commencé par présenter la dernière évolution du célèbre PPS – Système de Préparation de Peinture Simplifié, devenu une véritable référence depuis son lancement il y a près de vingt ans. "Comment améliorer un système pour lequel nous n'avons aujourd'hui quasiment aucune critique ?" Un constat plus que de l'arrogance, puisque Jérôme SUCHIER confirme que la nouvelle version du PPS parvient pourtant à amener plusieurs innovations de nature à faciliter la vie des peintres.

Tout d'abord, 3M a revu le système de fermeture du couvercle de godet. La fixation devient désormais solidaire du couvercle avec un pas de vis intégré, contre une bague réutilisable auparavant. Ainsi, terminés les dépôts de peinture qui s'accumulent et finissent par gêner la fermeture ou l'étanchéité. Le godet, lui aussi, a fait l'objet d'une réflexion approfondie. En effet, en sa qualité, là encore, d'accessoire réutilisable, il se salissait à mesure des utilisations, ce qui gênait la visibilité de la quantité de peinture restante. Les ingénieurs lui ont ajouté une découpe qui offrira une vision permanente de la peinture dans la poche jetable. D'autre part, cette "fenêtre" dans le godet, permet d'agripper plus facilement la poche afin de retirer le couvercle. Enfin, le couvercle ainsi que la connexion au pistolet ont été revus pour offrir un plus gros volume de peinture disponible, ainsi qu'une meilleure filtration.

3M lance aussi en 2019 un nouveau liquide de polissage spécialement dédié aux vernis frais, (moins de 2 jours), des interventions qui représentent près de 80 % des interventions actuelles. Perfect-it III Famous Finish permet de remplacer à lui seul les trois produits précédents (bouchons vert, jaune, bleu), en offrant le même résultat sur vernis frais. Un véritable gain de temps pour un résultat similaire, même si le système actuel, reste disponible pour les vernis secs, nécessitant un niveau supérieur d'abrasion.

Pour terminer, les professionnels ainsi que les journalistes ont pu tester les performances du tout nouveau disque abrasif flexible à support mousse de 3M. ce produit peut être utilisé aussi bien à sec qu'à l'eau, à la machine ou à la main. Sa principael caractéristique est la durabilité. Démonstration à l'appui, il faut trois fois plus d'abrasifs standards pour le dépolissage équivalent d'un capot, par exemple.


dzed.png

GRDF et la FFC engagés dans la promotion du GNV

GRDF et la FFC mènent une démarche commune destinée à accompagner la transition énergétique, prenant la forme de deux livres blancs de référence portant sur les motorisations gaz.

Afin d'accompagner les utilisateurs finaux de véhicules industriels dans leur transition énergétique, le livre blanc GNV / bioGNV présente l’ensemble des étapes et des avantages du GNV. Pour mieux comprendre les réponses apportées par le GNV / bioGNV à vos clients, n’hésitez pas à télécharger le livre blanc ici. Par ailleurs, sous l'égide du GTFM Véhicules Gaz, groupe de travail pour le développement des Véhicules Gaz, initié par la PFA, la FFC et L’AFGNV ( Association Française du Gaz Naturel pour Véhicules) ont présenté un livre blanc intitulé "Le Gaz Naturel pour la filière des véhicules industriels" lors du salon SOLUTRANS 2017, auquel ont activement participé GRDF et GRT Gaz. Au cœur de cet ouvrage de référence, un point sur les carburants alternatifs et infrastructures associées pour permettre au secteur du transport de participer à la transition énergétique. On y aborde également les notions de choix d'énergie en fonction de l'usage des véhicules. A télécharger ici  !


decmo3.jpg

La FFC Equipementiers accueille deux nouveaux adhérents

Decmo, spécialiste de la diffusion d'équipements pour constructions mobiles, ainsi que Mercura, leader français des équipements de signalisation lumineuse et sonore pour véhicules prioritaires et de service, ont rejoint la FFC Equipementiers et bénéficient dès aujourd'hui des nombreux services apportés par la FFC.

Depuis 110 ans, Decmo s'est spécialisé dans la fourniture d'équipements et les produits pour la fabrication et réparation de véhicules aménagés (camping-car, caravane, bateau, camion-magasin, véhicule atelier, ambulance, remorque) en France et en Europe. La force de Decmo réside dans son équipe de 30 personnes, au service de cette clientèle trés spécialisée, ainsi que dans un stock de 10 000 références environ. La gamme de Decmo se segment en trois domaines, que sont:

La quincaillerie ameublement pour aménagement intérieur
En complément des produits courants stockés, nous faisons réaliser des produits spécifiques sur PLAN, particulièrement dans le domaine de l'injection plastique du décolletage des métaux.

La quincaillerie et fixation technique pour carrosserie industrielle 
Point de départ de l'activité de la société, la fourniture de quincaillerie poids lourds reste aujourd'hui un objectif important , particulièrement dans le domaine la fixation en constante évolution. 

Les produits d'étanchéité, collage, peinture pour carrosserie
Un laboratoire peinture permet à Decmo de réaliser toutes teintes à la demande, en bidon ou aérosol. Plus de renseignements sur http://www.decmo.com

Mercura, au plus près des attentes clients

La seconde entreprise qui vient rejoindre la FFC Equipementiers, Mercura, est une société française de 57 personnes située dans le Val de Loire. En tant que leader français des équipements de signalisation lumineuse et sonore pour véhicules prioritaires et de service, l’entreprise assure elle-même la conception, la fabrication et la commercialisation de toute sa gamme de produits pour la France et l’Etranger.

De la gestion électrique des véhicules d’intervention à leur signalisation lumineuse et sonore, ainsi que dans le domaine du contrôle de vitesse, l’innovation est au cœur de la culture d’entreprise.

Partenaire du Ministère de l’Intérieur, de la Gendarmerie Nationale, des Directions Départementales de l’Equipement, des Collectivités Locales, des Sociétés d’Autoroutes, depuis plus de 20 ans, MERCURA dispose d’une expertise et d’un savoir-faire unique autour d’un axe : la sécurité.

MERCURA collabore avec de nombreux carrossiers constructeurs eux-mêmes adhérents de la FFC Constructeurs : TIB, PROCAR, GRUAU, VEHIXEL, les établissements JOCQUIN…

Leurs produits (rampes, panneaux à messages variables, triangles, feux et gyrophares, sirènes, flèches lumineuses, gestion électrique, radar…) sont développés selon les besoins du marché et conformes à la réglementation.

Plus de renseignements sur https://www.mercura.fr/


Controle technique 2.JPG

Renforcement du contrôle technique : reporté

Suite aux déclarations du Premier ministre Edouard Philippe mardi 4 décembre 2018, un arrêté publié le 21 décembre dernier est venu confirmer le report, pour une durée de six mois, du renforcement du contrôle technique des véhicules diesels légers.

Les modalités du contrôle technique devaient, en effet, évoluer au 1er janvier 2019 pour renforcer la lutte contre la pollution des véhicules diesel en redéfinissant notamment le seuil des émissions.
Ainsi, au 1er juillet 2019, le seuil de mesure de l’opacité des fumées ne sera plus la valeur réglementaire mais sera abaissé au niveau des valeurs d’homologation déclarées à la réception du véhicule neuf qui incluent un coefficient de détérioration par rapport aux valeurs mesurées.
Le contrôleur devra également réaliser ses mesures avec des accélérations plus franches. Le but est de permettre une meilleure détection des surémissions de particules comme celles causées par l’encrassement des filtres à particules et ainsi exclure progressivement les véhicules les plus polluants du parc roulant. 

Ce durcissement du contrôle des émissions de polluants atmosphériques et des particules fines émanant de l’échappement des motorisations diesel est prévu par l’arrêté du 21 décembre 2017 relatif aux véhicules légers (≤3,5t de PTAC) et fait suite à une première sévérisation du contrôle technique intervenue en mai dernier. Cette première étape avait conduit à l’augmentation du nombre de points vérifiés et à l’introduction d’un nouveau niveau de défaillances intitulé « défaillances critiques ». 

Ces évolutions devraient être suivies par un nouveau durcissement programmé pour 2022 qui prévoit l'analyse de cinq gaz polluants : CO, CO2, NOx, HC et O2. Ce dispositif, dit des « 5 gaz », augmenterait encore le nombre de contre-visites, touchant même, cette fois, les véhicules les plus récents.

EkB


WLTP VECTO

Objectifs CO2 : les points essentiels

Thématique majeure de 2018, le CO2 émis par les véhicules à moteur aura fait couler beaucoup d’encre. Pour y voir plus clair, la FFC Constructeurs dresse le bilan des mesures actées au cours de 2018 et les orientations qui se dessinent pour 2019 et les années à venir.

 

  • Véhicules légers et cycle WLTP

La nouvelle règlementation sur les émissions pour les véhicules légers Euro 6 rédigée au cours de l’année 2017 a été complétée en 2018 afin d’inclure les véhicules construits en multi-étapes.
Depuis le 1er septembre 2018, certaines classes de véhicules sont ainsi obligatoirement réceptionnées suivant le nouveau protocole WLTP, les autres classes devant franchir cette étape avant le 1er septembre 2019. 

Le WLTP est une procédure d’essai plus proche de la réalité (accélérations plus franches, vitesse plus élevée ou encore accroissement de la durée du cycle). Les consommations ainsi que les émissions de CO2 obtenues se trouvent, de fait, à des niveaux supérieurs à ceux connus sous l’ancien cycle NEDC.
La répercussion à venir pour les véhicules répondant à ce nouveau cycle d’essai sera fiscale. Il faudra toutefois attendre la fin de l’année 2019, lorsque tous les véhicules concernés par l’Euro 6 seront réceptionnés avec ce cycle, pour connaître les dispositifs mis en place par l’Etat français : le principe des pollueurs payeurs demeurera d’actualité.

 

  • Véhicules lourds et outil VECTO

Les véhicules lourds Euro VI et leur impact écologique ont également été à l’étude. A compter du 1er janvier 2019, certaines catégories de véhicules N3 entrent ainsi en phase de « monitoring » c’est-à-dire que les constructeurs de poids lourds doivent rapporter à la Commission européenne les émissions de CO2 et la consommation de carburant de leurs nouveaux véhicules produits. Ce contrôle est devenu possible grâce à la mise en place d’un outil de calcul de la consommation d’énergie des véhicules, communément désigné sous le nom VECTO, développé spécialement pour les véhicules lourds de plus de 7,5 tonnes.
Le monitoring pour les véhicules N2 de plus de 7,5t et les véhicules N3 des autres classes s’effectuera sur l’année 2020. 

Pour la première fois, l’Union européenne va fixer des objectifs de réduction de CO2 pour les poids lourds, un sujet qui fait l’objet de grandes discussions afin de trouver un consensus entre Commission, Conseil et Parlement. A ce jour, l’UE se tournerait vers une réduction, par rapport aux résultats qui seront obtenus pendant l’année de monitoring soit 2019 ou 2020 selon les catégories de véhicules, de 20% (au lieu des 15% proposés par la Commission) des émissions de CO2 entre les années 2025 et 2030 et 35% (au lieu de 30%) à l’horizon 2030.

Le Conseil européen doit maintenant trouver un compromis avec le Parlement qui a adopté ces objectifs plus ambitieux. Un verdict vivement attendu par les constructeurs de véhicules à moteur car en cas de dépassement, des pénalités, qui s’annoncent excessives, seront appliquées : de l’ordre de 5.000 € par g/tkm au cours de la période 2025-2029 et 6.800 € par g/tkm à partir de 2030.

Enfin, afin de prendre en compte tous les véhicules, des réflexions sont en cours pour les tonnages en dessous des 7,5t (les Euro VI) pour évaluer leur part d’émissions de CO2.
Les remorques et semi-remorques ne seront pas non plus épargnées par l’Union européenne avec des dispositions qui seront prises pour 2022-2023. A cette fin, la FFC Constructeurs a participé activement à la rédaction du WhiteBOOK du CLCCR afin de sensibiliser la Commission à adopter une approche particulière pour ces véhicules non motorisés. 

Aucun moteur installé dans un véhicule ne sera oublié ! Ainsi les émissions (NOx et particules PM) sont prises en compte aussi pour les « Engins mobiles non routiers » dits EMNR incluant les moteurs des machines mobiles installées sur les véhicules avec l’obligation d’être conformes, à partir du 1er janvier 2019, à des seuils définis.

EkB


FFC, Formation, Cession de créance, libre choix

Les formations à la cession de créance reprennent !

Le 4 décembre dernier, la FFC, organisme de formation, a relancé son programme de formation à la cession de créance, en débutant par une cession à Clermont-Ferrand.

Compte tenu du succès grandissant rencontré par la cession de créance, de plus en plus de carrossiers-réparateurs ressentent le besoin de se former à cette procédure particulière et à l'utilisation de l'outil informatique développé par la FFC, le logiciel TRIBU. Pour rappel, la cession de créance est une procédure administrative qui permet à un client automobiliste d'éviter d'avancer les frais de réparation de son véhicule, et ce y compris dans un garage non agréé par sa compagnie d'assurance.

A ce titre, des demi-journées de formation sont régulièrement organisées en France, et c'est désormais Christian CAPART, expert en relation des assurés et des gestionnaires, ainsi qu’en règlement de la réparation qui est chargé de dispenser la formation, assisté de Christophe BAZIN, secrétaire Général de la FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs. Lors de la cession du 4 décembre, 12 carrossiers étaient présents adhérents ou non de la FFC, indépendants et agents de marques, ainsi qu'un membre de la plateforme de gestion de sinistres Les Affranchis.

Au programme de cette cession relativement dense, comme nous le disions, il s'agit d'intégrer la notion de cession créance comme outil alternatif à la convention d’agrément de l’assureur, d'en maitriser le fonctionnement, ainsi que les formalités à appliquer, pour, in fine, être capable de la mettre en place avec un client.

Enfin, il est important de noter qu'en sa qualité d'organisme de formation référencé, la FFC dispense des formations prises en charge par les OPCA. La prochaine formation aura lieu le 22 janvier 2019 à Strasbourg et sera co-animée par Dominique PETRO, responsable de la Formation FFC. Renseignements au 01.44.29.71.14