Olympiades 2020

Journées Portes Ouvertes au lycée Charles Petiet et au CFA de la FFC

 

Les 6 et 7 mars derniers, le Lycée Charles Petiet et le CFA de la FFC tenaient leurs « Journées Portes ouvertes » ; l’opportunité pour l’établissement de faire découvrir les métiers et les cursus qu’il représente et pour les visiteurs d’en découvrir plus, notamment sur les filières de formation et les voies d’apprentissage possibles.

Bien évidemment la visite permettait aux visiteurs, essentiellement les collégiens du secteur, mais également des jeunes et leur famille, de mieux connaitre l’établissement, son équipe pédagogique et administrative, ses ateliers, tout cela rythmé par différentes animations, orientées « Do it yourself ».

Et pour cette édition, l’établissement réservait un programme bien riche.

 

Conseils, informations et mini-stage de découverte

Les équipes du lycée et du CFA se tenaient à disposition pour accompagner les visiteurs et les renseigner au mieux, en proposant des options pour renforcer l’accès à la filière.

C’est le cas du CFA de la FFC qui offre la possibilité pour un jeune souhaitant intégrer le secteur d’affiner son choix lors d’un mini-stage se déroulant sur une journée.

Pour le jeune c’est l’opportunité d’effectuer une journée test, d’échanger avec les apprentis, et

L’idée étant de s’assurer de son choix d’orientation et d’avoir un aperçu de l’apprentissage dont il pourrait bénéficier en termes de théorie et de la pratique.

 

Visite des ateliers et initiation à la peinture en carrosserie

De nombreuses démonstrations étaient prévues en atelier permettant de mieux en savoir sur les différentes disciplines : de la carrosserie réparation à la construction, en passant par la peinture et la maintenance automobile.…

Avec en point d’orgue un atelier de peinture donnant la possibilité d’expérimenter ses talents de peintre en carrosserie par le biais d’un simulateur en réalité virtuelle.

 

Visite du bus « 1000 Batteurs Pour la paix »

Afin de présenter une mise en pratique des savoir-faire, les visiteurs pouvaient également découvrir le bus du groupe de musique « 1000 Batteurs pour la paix », sur lequel sont intervenus les jeunes carrossiers du Lycée Charles Petiet.

En effet, ils ont participé au projet de ce groupe qui souhaitait transformer un bus pour l’adapter à leur activité de promotion et de concert.

Sachant que « 1000 Batteurs pour la paix » a pour but de favoriser la promotion de la PAIX dans le monde par le biais de la musique, et que le bus en question leur permettra de sillonner la France et d’assurer leurs différentes actions.

 

Concert en atelier

En remerciement du soutien et du travail effectué par les jeunes de l’établissement dans la cadre de la transformation de leur bus, un petit concert dispensé par le groupe « 1000 Batteurs Pour la paix » parachevait la visite, et tous étaient invités à profiter de ce petit intermède musical au sein des ateliers de l’établissement.

 


20200306_144629.jpg

Olympiades des métiers - WorldSkills 2020 : Le CFA de la FFC accueille l’épreuve des sélections IDF

Pour rappel, les Olympiades des métiers, désormais appelés WorldSkills, est le plus grand concours des métiers au monde.

La compétition, organisée tous les deux ans sous l’égide de l’association WorldSkills International, réunit autour d’une cinquantaine de métier, différents candidats qui s’illustre au niveau régional, national, européen et international.  C’est l’opportunité pour ces jeunes qui s’engagent dans une voie professionnelle de se mesurer lors de ces différentes compétitions.

La 46ème compétition vient d’être lancée et  débuter par les sélections régionales qui se tiendront courant mars 2020. Et c’est dans ce cadre que le CFA de la FFC accueillait la compétition relative à la sélection Ile de France pour la catégorie « Peinture automobile ».

L’épreuve réservée aux participants se déroulant de la façon suivante :

  • Masquage d’un élément de véhicule ;
  • Traitement de surface avec réparation par masticage, application bicouche de l’extérieur d’une porte ;
  • Raccord de peinture sur l’aile avant pré-peinte ;
  • Décoration de surface sur élément pré-peint.

Les conditions s’attachant à reproduire les situations réelles du concours au niveau national.

Cinq jeunes étaient présents pour prendre part à la compétition :

  • M. Anthony ALVES, de la Faculté des Métiers de l’Essonne
  • M. Benjamin ROUBINE, de l’AFORPA
  • M. Tomé SEIXO, de l’AFORPA
  • M. Titouan JARD, de la Faculté des Métiers de l’Essonne
  • M. Gabriel MONIOT, du CFA de la FFC.

Les participants ont concouru pendant toute une journée, sans ménager leur peine, au rythme des allées et venues, de leur poste de travail au cabine de peinture ; et en ayant en permanence le souci de bien faire.

Le jury, présidé par M. Patrick NARDOU de la FFC Réparateurs, réunissaient MM. Francis GAUTHIER du CFI Orly, Yann MALAISE du FDME, Patrice MULLOT du GARAC ainsi que M. Aurélien PIERRE du CFA de la FFC.

Présent pendant toute la durée des épreuves, les membres du jury assuraient leur rôle d‘observation et d’évaluation des différentes étapes, certes basé sur le résultat et le respect des délais, mais également sur les méthodes utilisées par chacun ainsi que l’application des règles d’hygiène et de sécurité.

Et c’est au bout d’une longue journée sans démériter que nos jeunes ont pu enfin connaitre le palmarès. L’heureux gagnant étant Gabriel MONIOT, apprenti du CFA de la FFC, qui représentera donc la Région Ile de France lors des épreuves nationales en « Peinture automobile ».

Prochaine étape : Les 700 champions régionaux sont attendus lors d’un séminaire prévu en avril-mai 2020, avec pour objectif les Finales Nationales qui se dérouleront du 8 au 10 Octobre 2020 à Lyon.

Le rendez-vous est pris.

Merci à M. Olivier FRANCOIS et à toute l’équipe du CFA de la FFC pour l’organisation de cette opération et la qualité de leur accueil. Et merci également à PPG, 3M, Autodistribution Fradis pour leur soutien et leur présence lors cette opération.


Démarre ta Story.png

Lancement de la campagne « Avec l’apprentissage, #DémarreTaStory »

 

Campagne de promotion de l’apprentissage réalisée par des apprentis, la troisième saison de #DémarreTaStory a été lancée début février pour l’année 2020.

 

La mission reste de s’adresser aux jeunes et à leur famille afin de répondre aux différentes questions liées à l’apprentissage.

Présent sur les réseaux sociaux, la campagne est notamment visible sur la chaine Youtube dédié : youtube.com/demarretastory

 

Des évènements sont prévus dans les mois qui viennent : émission web Tv, lives et compte instagram dédié….

 

Tous les acteurs sont invités à participer à la mobilisation grâce aux éléments qui suivent :

     -    kit de communication, lien : https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/jcms/leader_10610/kit-com-saison3

     -    concours de Stories, lien : https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/jcms/leader_10540/vous-formez-des-apprentis-valorisez-votre-etablissement-grace-au-concours-cfa-story-video-demarretastory

 

Et bien entendu en postant sur instagram, Facebook ou sur Twitter une photo ou une video présentant Ta Story : pourquoi avoir choisi l’apprentissage, ce qui rend fier de ce choix, les projets qui en découlent… etc.

Et n’oubliez pas le hashtag #DémarreTaStory pour être repris sur les réseaux sociaux de la campagne !

 

En savoir plus :

https://www.alternance.emploi.gouv.fr/portail_alternance/jcms/leader_9411/-demarretastory-une-campagne-de-mise-en-valeur-de-l-apprentissage


Apprentissage 2019

Augmentation des chiffres de l’apprentissage en 2019

 

Mme Muriel Penicaud, Ministre du Travail, a présenté les chiffres de l’apprentissage pour l’année 2019.

Il en ressort une augmentation du nombre d’apprentis en France, soit 491 000 apprentis recensés en France en date du 31 décembre 2019 ; ce qui correspond à une augmentation de 18 % par rapport à 2018.

Le dossier de presse ci-dessous détaille tous ces éléments et revient aussi sur les récentes évolutions de l’apprentissage, comme suit :

    -   pour la première fois, une croissance à deux chiffres

    -   une croissance tirée par une nouvelle offre

    -   des modalités simplifiées par la loi

    -   nouvelles tendances, nouveaux secteurs

    -   changement de regards.

 

En outre, cela a été également l’occasion de rappeler le lancement de la campagne de communication « Avec l’apprentissage, #DémarreTaStory »


Logo Mon CEP

FORMATION : Le conseil en évolution professionnelle

Depuis le 1er janvier, tout actif peut bénéficier du « conseil en évolution professionnelle »

 

Pour rappel, le « Conseil en évolution professionnelle » s’inscrit dans le cadre de la réforme de la formation professionnelle et de l'apprentissage, Loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Il s’agit d’un dispositif d'accompagnement gratuit et personnalisé, qui peut être sollicité par tout actif, qu’il soit en recherche d’emploi, salarié du secteur privé, travailleur indépendant, artisan, profession libérale, ou encore autoentrepreneur.

Les trois missions principales du « conseil en évolution professionnelle » étant les suivantes :

   • accompagner les projets d’évolution et de transition professionnelle ;

   • faciliter l’accès à la formation ;

   • faciliter le recours au compte personnel de formation.

Ce qui permet à tous de disposer d’un temps d’écoute, de recul et d’appui pour s’orienter et construire un projet professionnel.

 

Et depuis ce début d’année cette prestation se voit renforcée, notamment par de nouveaux opérateurs en Région.

En plus des quatre opérateurs nationaux que sont Pôle emploi, Apec, Cap emploi et les Missions locales. Désormais des cabinets privés ont été désignés par France Compétence pour assurer ce même service : Catalys, Tingari, Anthéa RH, Aksis, Activité Conseil BGE, Retravailler EGP.

Aussi toute personne en activité peut bénéficier d’un conseil en évolution professionnelle auprès de son opérateur régional.

 

Trouver son CEP : http://www.mon-cep.org/

En savoir plus sur FRANCE COMPETENCE, Le conseil en évolution professionnelle : https://www.francecompetences.fr/mon-cep/

 


Espace Formation

SOLUTRANS, Retour sur l’édition 2019 et son Espace Formation

Plus de 3000 jeunes découvrent et visitent le salon ; soit deux fois plus que l’édition précédente.

 

Pour l’édition 2019, l’Espace de Formation s’est attaché à revaloriser l’image du camion ainsi que les performances de la filière afin de promouvoir les métiers de la filière et de susciter les vocations.

Pas moins d’une dizaine de partenaires autour de la promotion de la filière poids-lourd composaient cet espace dédié à la formation et à l’accueil des jeunes :

          -    La FFC et son Pôle Formation,
          -    L'Agence MM,
          -    Les Compagnons,
          -    La Préfecture du Rhône et la Sécurité Routière,
          -    Le CFA de la FFC,
          -    Le GARAC,
          -    CARA / Le Campus des Métiers / Le Lycée Polyvalent Aragon Picasso,
          -    L'AFTRAL,
          -    Le CFA TECHNOPOLYS L’ERIER,
          -    L'IUT Lumière Lyon 2,
          -    L'association FRANCE REGROUPEMENTS.

 

Un fort accent a été mis sur les nouvelles technologies avec différentes expériences proposée aux visiteurs :

    -  Des pistes proposées tant par La Préfecture du Rhône et la Sécurité Routière que par l’AFTRAL permettaient de simuler les méfaits de l'alcoolémie et de la toxicomanie dans le cadre de la prévention.
 
    -  Avec le GARAC, l’on pouvait découvrir un projet original mené par les BTS Carrosseries relatif à un véhicule stable à 3 roues, soit un Trike à 3 roues, sur la base d’une moto haut de gamme dernière génération.
 
    -  L’AFTRAL offrait la possibilité d’expérimenter la conduite tant d’un poids lourd, que celle d’un chariot élévateur.
 
    -  Une maquette pédagogique d’un semi-remorque, élaboré par le CFA TECHNOPOLYS L’ERIER présentait des démonstrations du système de freinage pneumatique, de suspension pneumatique et de la connectivité pour piloter la gestion électronique de celle-ci.
 
    -  Et quant au CFA de la FFC, il donnait la possibilité à chacun de tester les techniques du « covering » visant la personnalisation de véhicule ainsi que celles de la peinture de carrosserie en réalité virtuelle.

 

Succès assuré pour ces outils et les différentes animations de l’espace Formation, qui sans conteste ont favorisé une image plus actuelle des métiers du poids-lourd ; et cela s’ajoute au beau résultat sur l’accueil des jeunes avec un nombre record de visiteurs qui ont pu découvrir ou améliorer leurs connaissances de la filière.

Tous ces acteurs de la formation, organisateurs, exposants, établissements et jeunes ont participé à la réussite de cette édition 2019 et ont contribué à une belle synergie.


mobiweb.jpg

L'Emploi à l'honneur sur SOLUTRANS

Grande nouveauté de l’édition 2019, SOLUTRANS propose cette année un Forum Emploi, lieu unique de rencontre entre recruteurs et candidats de la filière.

Des experts du domaine de l’emploi, Pôle Emploi et Monster.fr, seront également présents afin de proposer aux jeunes souhaitant s’engager dans la  filière, l’opportunité de rencontrer des employeurs potentiels, et de proposer leur candidature. Mais le Forum propose également aux collaborateurs de la filière souhaitant faire évoluer leur parcours professionnel, la possibilité de se présenter et de candidater auprès d’entreprise. Enfin, les entreprises recherchant des forces vives, pourront y trouver différentes solutions et outils afin de les accompagner dans leur démarche.

Toutes les opérations en faveur de l'emploi développées sur SOLUTRANS, seront relayées pendant et après le Salon, sur le Journal LE PROGRES ainsi que sur C News.
Par ailleurs, à la faveur d'un partenariat avec Autoroute Info - 107,7, SOLUTRANS disposera également de 20 émissions réalisées en direct, sur lesquelles la Formation et l'Emploi disposeront d'une exposition maximum auprès de 11 millions d'auditeurs.

Plusieurs temps forts sont à prévoir

  • Lancement de l’OUTIL de recrutement en ligne MOBILI'JOB, dédié à la filière mis en place par la FFC, en collaboration avec Monster.

  • Organisation de JOB DATING par Pole Emploi

      Le mercredi 20/11 de 14h à 17h : les métiers du Transport et de la Logistique, en partenariat avec l'AFT
      Le jeudi 21/11 de 9h30 à 12h30 : orienté Constructeurs VI, Carrosserie –Construction et Pneumatique.

Contact pour inscription : dominique.petro@ffc-carrosserie.org

  •  Conférence sur l’Emploi le jeudi 21 novembre 2019 à de 14h à 15h :

« Evolutions métiers de la filière et leurs impacts sur les besoins en compétences »

  • Expérience de conduite de camion équipé d’un moteur à gaz lors de baptême organisé par l’AFTRAL et la FNTR.
      

Présence de partenaires clés

Pôle Emploi Auvergne-Rhône –Alpes 

Chefs d’entreprises et DRH, des conseillers entreprise Pôle emploi vous accueillent pour vous apporter conseil personnalisé dans le cadre de vos besoins en recrutements et mobiliser des services et dispositifs adaptés pour rechercher, sélectionner et préparer le candidat retenu au poste que vous proposez.

Candidats intéressés par un secteur qui offre de nombreuses opportunités d’emploi, Pôle emploi peut financer des actions de formation facilitant votre intégration.

Outre les informations pratiques et conseils délivrés sur le stand, les visiteurs auront la possibilité de découvrir des métiers du secteur en réalité virtuelle.

les conseillers et services en région

 

MONSTER

Monster Worldwide est un leader mondial de la mise en relation entre les personnes et les opportunités de carrière.

Depuis 25 ans, Monster s’emploie à transformer le secteur du recrutement. Aujourd’hui, le groupe s'appuie sur une technologie avancée utilisant des solutions digitales, sociales et mobiles intelligentes, dont son application innovante , et propose une vaste gamme de produits et services. 

Chaque jour, Monster participe à faire de chaque lieu de travail un espace plus heureux et plus productif en transformant la manière dont les recruteur(euse)s trouvent les meilleurs talents, quel que soit le secteur d’activité, et la manière dont les candidat(e)s font les bons choix de carrière. 

Chaque minute, 29 CV sont téléchargés sur nos sites, 7 900 offres d’emploi et 2 800 CV sont consultés.

 

Employeurs, candidats, jeunes élèves et apprentis de la filière, sont tous attendus…

Nous nous ferons un plaisir de vous accueillir et de vous guider.


Page6 Formationqef.jpg

40 000 emplois à pourvoir dans la Filière VI-VU

Parmi les secteurs qui affichent un fort développement, le Véhicule Industriel et Urbain tient une place de premier choix. Tous les acteurs de la Filière lancent des campagnes massives de recrutement, à tous les niveaux de leurs activités.

La FFC, fidèle à sa mission et forte de ses travaux et partenariats avec les Chambres de Commerce et d'Industrie, les régions de France, Pôle Emploi et Monster, soutient toutes les initiatives destinées à assurer la pérennité des entreprises.

Au cœur de la filière VI-VU, près de 4 000 entreprises regroupent plus de 23 000 collaborateurs, pour environ 5 000 jeunes en formation chaque année, tant dans le secteur du commerce que de la réparation des véhicules. Ce vaste secteur rassemble les entreprises qui conçoivent, vendent et entretiennent les camions, bus et cars, véhicules utilitaires légers, affiliés ou non aux constructeurs, puisque les problématiques d'emploi dépassent aujourd'hui largement les clivages concurrentiels.

Recrutements à tous les niveaux

Et la Filière ne manque pas d'ouvertures. Ses métiers peuvent s'exercer dans différents secteurs : entreprises de transport, garages spécialisés dans la maintenance de véhicules industriels, concessionnaires, constructeurs de poids lourds, d'autocars ou d'autobus. On parle même d'au moins 40 000 emplois à pourvoir chez les constructeurs VI, DAF, MAN, Iveco, Mercedes-Benz Trucks, Scania, Renault Trucks, Volvo Trucks. Mais également chez les équipementiers, carrossiers…, qui ne manquent pas non plus d'atouts pour séduire les futures forces vives de leurs métiers, en raison de l'importante croissance de la demande, trop peu anticipée en France. D'autre part, la reprise récente des ventes de véhicules s’est traduite par une croissance des entrées ateliers sur le marché de l’après-vente. On notera également un regain d'intérêt pour les métiers du service, en raison de l’évolution de la nature des interventions (pannes moins fréquentes mais plus complexes avec souvent plus d'électronique et moins de mécanique).

Des nouveaux métiers qui dépoussièrent la Filière

Contrairement à une idée très largement répandue, les innovations technologiques apparaissent bien souvent dans le Véhicule Industriel bien avant le véhicule particulier. En cause, les obligations réglementaires auxquelles doivent se soumettre les constructeurs VI. Intégrer la Filière VI-VU revient à faire carrière dans un secteur à la pointe de l'innovation.

Par exemple, les camions peuvent, dès aujourd’hui, être diagnostiqués à distance via des capteurs permettant de suivre l’évolution de certains éléments (freins, huiles, batteries, cartouche d’air, pneus, dispositifs de dépollution). Grâce à la connectivité et à la télématique, ces données techniques sont transmises aux services après-vente (SAV) via des serveurs informatiques. L’exploitation des données exige des compétences à la fois techniques, informatiques mais aussi commerciales afin de relancer ou capter le client pour indiquer les recommandations émises par le système ou juger de l’urgence de la réparation.

Rejoindre la Filière du Véhicule Industriel et Urbain, c'est aussi la promesse d'embrasser une carrière excitante, au sein d'entreprises prestigieuses, dynamiques, puissantes et en prise avec les grands enjeux sociétaux actuels. L'avènement des nouvelles technologies, leur développement, mais également l'avenir du mix énergétique et la place que prendront l'électricité, le gaz, le diesel, l'hydrogène…, l'impact des réglementations et les moyens d'y répondre de la meilleure manière, l'échiquier concurrentiel, la mise en place des ZFE (Zones à Faibles Emissions) …, autant de sujets à appréhender pour les futures forces vives de de la Filière, qui devront faire preuve d'ouverture et de polyvalence.

Nombreux débouchés

Choisir la Filière du Véhicule Industriel et Urbain, c'est choisir une Filière sans chômage ! 75% des apprentis de la Filière Véhicules Industriels trouvent un emploi moins de sept mois après la fin de leur formation. Les besoins en recrutement portent particulièrement sur les profils de techniciens car le développement exponentiel des technologies sur les camions accroît la nécessité de disposer de leurs compétences en matière de diagnostic et d’électronique. En conséquence, pour attirer ou fidéliser la main d’œuvre, les entreprises n'hésitent pas à pratiquer des rémunérations supérieures au prix du marché, parfois de près de 25 %. Certaines choisissent également, dans une logique d’anticipation, de développer des actions de formation destinées aux jeunes, à des publics en reconversion ou aux salariés en poste (requalification au niveau CQP Technicien Confirmé).

Evolution des métiers

Alors qu'il y a quelques années, les métiers du Véhicule Industriel étaient plutôt cloisonnés, les barrières ont peu à peu disparu, au rythme des évolutions du marché. Par exemple, les professionnels de l’entretien et de la réparation de VI ont réorganisé leurs activités et réintègrent des activités auparavant sous-traitées comme la préparation au contrôle technique, la prestation pneus, la carrosserie, le vitrage, etc.). Mais également en diversifiant leurs activités (VUL, location, prestation de formation à l’écoconduite hors vente de véhicule, etc.). La réception active ou dynamique, qui consiste à réaliser un premier état des lieux du véhicule en présence du client et avec une tablette, afin d’optimiser le flux d’entrées atelier (automatisation de l’édition d’ordres de réparation, de factures et de la commande de pièces) fait aussi partie de ces nouvelles activités qui démontrent la technicité des métiers, mais également le dynamisme des acteurs et surtout l'attrait de toute une Filière.

Parce que l'emploi et la pérennité de la Filière constituent des enjeux majeurs pour la FFC, nous travaillons au quotidien à offrir les meilleurs outils de formation et de recherche d'emploi. Nous vous invitons à venir consulter l'ensemble des offres de la Filière en direct sur SOLUTRANS, sur notre Forum EMPLOI.


Remise du Trophée par IRP auto aux représentants des jeunes du GARAC

IRP AUTO Solidarité-Prévention récompense le GARAC pour son action préventive

 

Le GARAC, l’Ecole nationale de la Profession, remporte le Trophée Solidarité-Prévention 2018, décerné par IRP AUTO.

Le Campus national de la Profession a répondu à l’appel d’IRP Auto Solidarité-Préventionqui a créé cette année les Trophées Solidarité Prévention qui récompensent une initiative originale de prévention ou de solidarité dans les entreprises ou institutions.

Le GARAC avait organisé en début d’année scolaire une « Safety week » avec le concours de nombreux partenaires qui a permis d’initier, dès leur arrivée, tous les nouveaux apprentis et élèves de CAP et de BAC Pro à différentes thématiques de sécurité, d’hygiène et d’environnement.

Le Groupe Chimirec est intervenu sur le thème du Tri et du Recyclage des produits d’atelier, le CNPA sur la Sécurité en atelier, IRP auto et l’ANFA sur la Sécurité routière grâce à un jeu géant « les As de la Route ». Les équipes du GARAC ont développé « Addicto Quizz » proposé par IRP, exposition, sensibilisation aux produits dangereux et à l’hygiène.  La Police nationale a effectué un contrôle des 2 roues à la sortie des cours.

L’ensemble de cette SAFETY WEEK s’inscrit dans le cadre de la politique de sécurité et de prévention menée par le GARAC tout au long du cursus scolaire. L’objectif est de préparer les jeunes à leur responsabilité, non seulement de citoyens, mais aussi de futurs professionnels du Monde de l’Automobile.  

Photos: Remise du Trophée par IRP auto aux représentants des jeunes du GARAC

Contact presse GARAC : Catherine Rajalu crajalu@garac.com, 01 34 34 37 44

 

Le GARAC est l’École nationale des Professions de l’Automobile. Il a été créé en 1948. Son conseil d’administration est composé du CNPA, du GNESA, de la FFC, du CCFA, de la CSIAM, de la FEDA et de la FIEV. Il a formé plus de 24 000 jeunes depuis plus de 70 ans.

Le Garac, grâce à son Lycée des Métiers et son CFA, accueille 1 350 jeunes lycéens et apprentis en formation dans :

  • 3 filières : Auto, Moto et Véhicule de Transport routier
  • 3 domaines de métiers : Mécanique-électronique, Carrosserie réparation-peinture et Carrosserie construction, Vente-Gestion

Et pour 22 diplômes d’État et de la Profession :

  • CAP, BAC Pro, CQP, BTS, Licence, Ingénieur.

Les jeunes viennent du Val d’Oise, de l’Île de France et de toute la France grâce aux internats et aux résidences Etudiants ouverts à ceux qui le désirent.

52  jeunes filles sont en formation. Chaque année depuis 4 ans, leur nombre augmente au sein des effectifs.


20190424_192627.jpg

La réforme de l'apprentissage au cœur des préoccupations de la FFA

Le 24 avril dernier, la FFA et son président, Claude ALZINA ont organisé une vaste réunion d'informations portant sur la réforme de la formation professionnelle et de l'apprentissage.

La réunion s'est déroulée dans les locaux de la Chambre des métiers et de l'Artisanat de Nice, avec le soutien de la préfecture des Alpes-Maritimes, qui avait délégué Françoise TAHERI, sa secrétaire Générale, pour échanger avec les participants.

Cette réforme constituant un enjeu majeur pour les métiers de la Filière, Claude ALZINA avait convié la FFA Régionale du Var et son Président, Roland ROLFO, également Président de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat du Var. La FFC était représentée par Roger ROBLES, tandis que le CNPA, également invité, avait mandaté Guy AUBERT, délégué Régional PACA. La FFA 06 était représentée par Corine OLIVER, sa vice-présidente et présidente du Conseil de la Formation PACA, tandis que la Chambre de Commerce de Nice avait mandaté son vice-président Laurent LACHKAR. Enfin, l'U2P était représentée par Carine PAPY, secrétaire Générale du 06.

A l'issue du tour de table de présentation, Bernard DELMOTTE, directeur de la DIRECCTE UT 06, a présenté un état des lieux local, régional et national de l'apprentissage, mettant notamment en lumière le manque de dynamisme des Alpes-Maritimes sur le sujet. A ce titre, les nouvelles aides à l'embauches des apprentis ont été largement présentées par Françoise TAHERI, afin d'informer et, pourquoi pas, motiver la cinquantaine de participants présents dans la salle.

Puis le débat s'est porté entre les professionnels et les représentants des pouvoirs publics, sur la pertinence de l'apprentissage tel que pratiqué en France. L'occasion pour Claude ALZINA et Roland ROLFO d'insister auprès de l'assemblée sur la nécessité de former des apprentis en nombre, pour assurer la pérennité de nos métiers. Une réunion très instructive entre passionnés du métier, qui s'est ensuite clôturée autour d'un cocktail, à l'initiative de la FFA.