EQUIP AUTO On Tour : La FFC présente lors des éditions de Nantes et Lille

EQUIP AUTO On Tour : La FFC présente lors des éditions de Nantes et Lille

Comme pour l’ensemble de la tournée engagée depuis le mois de septembre par EQUIP AUTO en région, la FFC, actionnaire du Salon, disposait d’un stand sur EQUIP AUTO On Tour. L’occasion de montrer une fois de plus son savoir-faire unique et de rencontrer ses partenaires.

Lors de l’édition de Nantes (44), qui s’est tenue le 2 octobre dernier, Patrick NARDOU, Président de la FFC Mobilité Réparation et Services, a reçu de nombreux jeunes entrepreneurs, souhaitant reprendre ou créer des entreprises de carrosserie. Il leur a notamment présenté les services de la FFC et le logiciel d’organisation des ateliers Mavimplant, développé en partenariat avec l’INRS. La synergie entre les branches de la FFC fait également partie des avantages à rejoindre la famille FFC. A ce titre, Patrick NARDOU a mis en relation ses visiteurs avec OMIA, fabricant français de cabines de peintures et adhérent FFC Equipementiers, lui aussi présent sur l’édition de Nantes.

Une semaine plus tard, le stand de la FFC sur EQUIP AUTO On Tour Lille était tenu par Christophe BAZIN secrétaire Général de la FFC Mobilité Réparation et Services et Olivier DUMONT élu FFC  sur la région Nord. Là encore, de nombreux adhérents ou futurs adhérents sont venus échanger sur les différentes fonctionnalités du logiciel de cession de créance TRIBU, développé par la FFC et l’accompagnement de la Fédération jusqu’au règlement de leurs factures.

Les élus FFC Mobilité Réparation et Services de la région toulousaine attendent  désormais de rencontrer leurs visiteurs samedi prochain 16 octobre.


Alerte sur les prix de l’électricité et du gaz naturel !

Alerte sur les prix de l’électricité et du gaz naturel !

Les cours de l’électricité ont doublé en 1 an et dépassé le cap symbolique des 100 €/MWh pour livraison en 2022 depuis plusieurs jours. Cette flambée des prix de l’électricité a été amorcée par celle des prix du C02, qui sont passés de 7 €/t au début de l’année 2018 à plus de 60 €/t actuellement. Et elle a pris un nouvel élan avec l’envolée des prix du gaz et du charbon. 
Les prix de livraison de gaz naturel en France pour l’année 2022 étaient de 43.54 €/MWh le 20 septembre.

Responsable des achats d’énergie de mon entreprise : que faire dans ce contexte ?

En 2022, les entreprises vont être touchées – comme les ménages – par une forte hausse de leurs factures d’énergie à l’exception de celles qui ont anticipé leurs achats d’énergie et qui n’ont pas attendu une potentielle baisse du marché qui n’est malheureusement pas arrivée cette année.
Pour celles qui disposent d’un compteur d’électricité de plus de 36 kVA de puissance souscrite ou qui disposent déjà d’une offre de marché, mettre en concurrence son fournisseur d’électricité en place est un moyen d’éviter des reconductions tacites de vos contrats sans négociation.
Pour celles équipées d’un compteur de 36 kVA ou moins, le tarif réglementé va très vraisemblablement augmenter au premier trimestre 2022. Faire jouer la concurrence a également tout son sens pour ces entreprises.
Pour les compteurs de gaz naturel, les tensions haussières contraignent également les acheteurs et chefs d’entreprise à bien surveiller leurs échéances contractuelles pour essayer d’amoindrir légèrement ces impacts sur leurs factures futures.

Opéra Energie : un partenaire de confiance de la FFC pour vous accompagner dans vos achats d’énergie

Opéra Energie, leader et pionnier du courtage en énergie pour les entreprises en France, est partenaire de la FFC et vous propose son service de mise en concurrence simple et rapide. Opéra Energie permet aux entreprises de réaliser un appel d’offres clés en main grâce à l’accompagnement d’un courtier expert, afin de contrôler autant que possible ces prochaines hausses de tarifs.

N’attendez plus pour lancer une demande de comparaison ou nous contacter au 04 84 31 02 26.

Pour mieux comprendre ces mécanismes de marché, vous pouvez consulter cette vidéo de Julien Teddé, fondateur d’Opéra Energie, qui explique les causes et conséquences de ces hausses tarifaires.


Revalorisation du SMIC au 1er Octobre 2021

Revalorisation du SMIC au 1er Octobre 2021

Le code du Travail prévoit une revalorisation mécanique du SMIC dès que l’indice des prix à la consommation (I.P.C) augmente d’au moins 2% depuis la précédente revalorisation du SMIC.

Suite à la publication par l’INSEE de l’I.P.C pour le mois d’août, la ministre du Travail, Elisabeth BORNE, a réuni les membres du groupe d’experts sur le SMIC en date du 15 septembre 2021 et a confirmé dans un communiqué de presse, la revalorisation du SMIC au 1er octobre 2021. Par conséquent le 1er octobre 2021, le SMIC augmentera de 2,2 %. Le taux horaire passera de 10,25 € à 10,48 euros brut, soit un SMIC mensuel qui passera de 1 554,58 € à 1 589,47 €. Cela représente une hausse mensuelle de 34,89 €. Notez-le : cette revalorisation du SMIC aura des répercussions sur le salaire des apprentis, des contrats de professionnalisation, et sur le calcul de la réduction générale des cotisations patronales, ainsi que la réduction du taux patronal maladie. La mise à jour de cette note sociale sera effective, dès la parution au Journal officiel du décret.


Gestion de la crise sanitaire, ce qui change en juin

Gestion de la crise sanitaire : ce qui change en juin

Plan d’actions pour les entreprises, activité partielle, mesures exceptionnelles URSAAF, le mois de juin 2021 est propice aux annonces !


Un nouvel étiquetage pour les pneumatiques

Un nouvel étiquetage pour les pneumatiques

Les Syndicat des Professionnels du Pneu, partenaire de la FFC, nous communique les dernières infos réglementaires du secteur. Aujourd’hui, le nouvel étiquetage des pneumatiques VL et PL, entré en vigueur au 1er mai 2021.

Depuis le 1er mai 2021, un nouveau règlement sur l’étiquetage des pneumatiques est applicable. La nouvelle étiquette est reconnaissable au premier coup d’oeil avec l’apparition de nouveaux pictogrammes et la disparition de la notation en nombre d’ondes pour le critère bruit. Elle est remplacée par une note A,B ou C, jugée plus compréhensible. L’automobiliste devra être informé avant l’achat, avec l’obligation pour le professionnel de joindre l’étiquette au devis et non plus de l’imprimer sur la facture. 

L’étiquetage des pneumatiques s’inscrit dans le cadre d’une politique globale du climat visant à améliorer l’efficacité en carburant, à réduire les émissions de gaz à effet de serre et à limiter les nuisances sonores ou provenant de l’abrasion. La révision du précédent règlement se justifie par la nécessité de prendre en considération les progrès technologiques ayant permis de faire évoluer les performances du produit, mais aussi ses modes de commercialisation, notamment « la vente par correspondance ou sur l’internet ». Les nouvelles règles doivent ainsi permettre à tous les utilisateurs de choisir leur pneumatique de manière éclairée et sécurisée tout en garantissant des conditions de concurrence équitables entre fabricants.

Le champ d’application

Sans grand changement, le nouveau règlement s’applique aux pneumatiques C1 (voitures), C2 (camionnettes) et C3 (camions et bus), tout en précisant qu’il s’appliquera aux pneus rechapés dès qu’une méthode d’essai appropriée sera disponible. Demeurent hors champ, notamment les pneus non-routiers, ceux équipant les véhicules de collection immatriculés pour la première fois avant le 1er octobre 1990, les pneus cloutés et ceux exclusivement destinés aux courses automobiles.

La nouvelle étiquette

Plusieurs éléments nouveaux apparaissent sur les étiquettes. Sur la partie supérieure, le nom commercial du fournisseur, la référence de type de pneu et les dimensions, indices de charges et de vitesse ainsi que la classe (C1, C2 ou C3) sont désormais mentionnés. Les classes d’efficacité en carburant (coefficient de résistance au roulement) et d’efficacité d’adhérence sur sol mouillé sont en apparence identiques sur l’ancienne et la nouvelle version. Les seuils sont néanmoins modifiés sur les classes inférieures D et E. Les classes F et G sont supprimées, car inférieures au seuil minimum de performance exigé en Europe. La classe de bruit de roulement externe anciennement illustrée par 3 ondes le sera désormais par une notation A,B,C en conservant la valeur en décibels (dB). Les informations d’adhérence sur neige ou verglas font leur apparition s’il y a lieu, sous forme de pictogramme (3PMSF ou glace). Enfin, un QR code est imprimé sur la partie supérieure de l’étiquette et renvoie sur la fiche d’information.

La nouvelle fiche d’information

L’étiquette autocollante doit désormais être accompagnée d’une fiche d’information sur le produit. Celle-ci doit contenir outre les informations usuelles figurant déjà sur l’étiquette, les dates de début et de fin de production du type de pneumatique. Attention, il ne s’agit pas du DOT, c’est-à-dire de la date de production qui figure sur le flanc du pneu.

La base EPREL

Depuis le 1er janvier 2019, les fournisseurs de produits concernés par l’étiquetage énergétique doivent les enregistrer sur la base de données européenne EPREL. Tout consommateur peut depuis mars 2021 accéder à la partie grand public de cette base et prendre connaissance des informations détaillées sur les produits en scannant le QR code figurant sur l’étiquette. Dans la partie non accessible au grand public, les fournisseurs de pneumatiques enregistrent désormais, pour chaque référence, une description générale (dimensions, indices de charge, de vitesse, etc.) et les protocoles d’essai, de classement et de mesures utilisés pour déterminer leur position dans les classes d’étiquetage. Ces informations sont mises à disposition à des fins d’inspection par les autorités de surveillance des marchés.

Les obligations de communication des fournisseurs et des distributeurs

Le fournisseur veille à ce que les pneumatiques (individuels ou lots) mis sur le marché soient accompagnés de l’étiquette autocollante et de la fiche d’information sur le produit. Le distributeur doit veiller à ce que l’étiquette soit apposée sur les pneumatiques dans les points de vente et que la fiche d’information soit disponible. Il doit pouvoir l’imprimer sur demande. L’étiquette doit désormais être imprimée sur les devis à défaut d’être montrée à l’utilisateur final dans le point de vente. Ceci vaut pour les pneus TC4 comme pour les pneus Poids Lourds. Elle doit également être affichée sur les publicités, à côté du prix si celui-ci est mentionné. Sur internet, le QR code seul peut être affiché sur les publicités. Sur les sites internet de ventes à distance, l’étiquette doit être affichée à côté du prix et la fiche d’information doit être accessible, éventuellement à l’aide d’un affichage imbriqué. Les fournisseurs et distributeurs de véhicules doivent également fournir avant la vente (sur le devis) l’étiquette des pneus montés sur le véhicule. Ils doivent veiller à ce que la fiche d’information soit disponible.

Les dates obligatoires d’étiquetage

Les pneus mis sur le marché avant le 1er mai 2021 doivent avoir l’étiquette actuelle et la conserver dans les stocks sans limite de durée. Les pneus mis sur le marché après le 1er mai 2021 doivent avoir la nouvelle étiquette :

• Dans tous les cas s’ils sont produits après le 01/05/2021 (DOT 1821 et après)

• Pour les pneus fabriqués avant le 01/05/2021, délai de grâce jusqu’au 30/11/2021 (date de mise sur le marché)

• Tous les pneus mis sur le marché après le 01/12/2021 doivent avoir la nouvelle étiquette (quelle que soit leur date de fabrication).


La FFC remercie le Monde du Transport Routier

La FFC remercie le Monde du Transport Routier

La FFC, propriétaire de SOLUTRANS et son président Patrick CHOLTON ont souhaité rendre hommage au secteur du Transport Routier, particulièrement impliqué dans ses missions, pendant cette période difficile.

Ce film, réalisé et financé par la FFC, s’inscrit tout d’abord dans le sillage de la vaste campagne radio menée par la Fédération en mars 2020, qui avait permis la diffusion de près de 50 spots de soutien aux conducteurs de camions, sur les ondes d’Autoroute Info.

De même, ce tout nouveau film de remerciements adressé aux professionnels du Transport (entreprises, conducteurs, logisticiens), vient en relais de la distinction “d’Homme de la Filière 2020”, reçue par les présidents de trois fédérations françaises de Transport, FNTR, OTRE et TLF.

Pour des raisons sanitaires, cette reconnaissance de toute la filière sera remise lors du Diner de Gala de SOLUTRANS en novembre 2021.

Merci à tous les professionnels qui ont œuvré au quotidien pour maintenir l’activité.

Voir le Film

STUDIO TV FFC : Revivez la présentation de l'Etude Européenne VIsion'AIR

Studio TV FFC : Revivez la présentation de l'étude Européenne VIsion'AIR

La FFC a lancé une vaste étude européenne portant sur le mix énergétique des véhicules industriels et urbains à l’horizon 2040. VIsion’AIR va interroger les pouvoirs publics, les constructeurs, fournisseurs d’énergies, transporteurs, chargeurs et collectivités, afin d’actualiser l’évolution de la transition énergétique du transport routier. Les résultats de l’étude, présentés à SOLUTRANS 2021, permettront de définir avec précision le développement de toutes les énergies, en fonction des usages et des pays.

Jeudi 25 février, l’équipe du BiPE est venue expliquer le contexte économique de l’étude, ainsi que son fonctionnement.
A revoir ci dessous.

Revoir l'émission VIsion'AIR

Les Rencontres de la Filière reportées en mars 2021

Les Rencontres de la Filière reportées en mars 2021

Suite à l’évolution de la situation sanitaire, la FFC et son président, Patrick CHOLTON, prennent la décision de reporter Les Rencontres de la Filière, initialement prévues le 26 janvier prochain,

le 9 Mars 2021

au Matmut Stadium-Gerland de Lyon.

L’évènement se tiendra donc le mardi 9 Mars 2021. Son programme reste néanmoins inchangé, avec la plénière, les conférences, la présentation des véhicules…Nous comptons bien entendu sur votre présence en janvier prochain.

L’année 2021 doit se présenter, pour l’ensemble de la Filière, comme celle de la reprise et du dynamisme économique. Ce n’est qu’ensemble que nous surmonterons les difficultés.

Les Rencontres de la Filière, tout comme SOLUTRANS quelques mois plus tard, marqueront notre volonté à tous de capitaliser sur nos forces.

En savoir plus


tachygraphe - FFC Constructeurs - Réglementation

Tachygraphe intelligent : la solution de la FFC Constructeurs retenue par les pouvoirs publics

Selon la réglementation européenne, il est interdit d’immatriculer des véhicules à date du 15 juin non équipés de tachygraphes intelligents. La problématique touche alors aux véhicules qui doivent subir une transformation chez un carrossier-constructeur. En effet, si le véhicule a bien été livré au carrossier avant la date butoir, donc sans le fameux tachygraphe, il n'en reste pas moins que le délai de transformation peut faire dépasser le 15 juin et ainsi empêcher l'immatriculation du véhicule, jugé non conforme.

Face à cette problématique de véhicules non équipés du nouveau chronotachygraphe et ne pouvant donc prétendre à une immatriculation avant le 15 juin 2019, la FFC Constructeurs travaille depuis plusieurs semaines en relation étroite avec les représentants de la Direction de la sécurité routière du Ministère de l'Intérieur et ceux de la Direction générale des infrastructures, des transports et de la mer et de la Direction générale de l’énergie et du climat du Ministère de la Transition écologique et solidaire, pour tenter de trouver une solution transitoire

A l’issue d’une réunion le vendredi 24 mai dernier, la solution du WW provisoire, proposée par la FFC Constructeurs, a été retenue comme étant la meilleure alternative.

Cette procédure va permettre aux carrossiers - constructeurs d’immatriculer des véhicules en WW provisoire avant le 15 juin, de finaliser les étapes de carrossage puis enfin de demander l’immatriculation définitive en se basant sur la date d’obtention du WW provisoire, donc antérieur au 15 juin, solutionnant ainsi la problématique du tachygraphe "intelligent".

La FFC Constructeurs se félicite de cette issue favorable et remercie l’administration pour son écoute, lui permettant ainsi de défendre les intérêts des entreprises adhérentes.