Prévisions du second semestre 2021 de l’OVI : un potentiel à transformer !

L’Observatoire du Véhicule Industriel vient de publier ses prévisions pour la fin de l’exercice 2021. L’OVI, en partenariat avec les principaux acteurs du secteur et notamment avec l’appui de la FFC CONSTRUCTEURS, analyse la situation économique sur la base d’informations directement issues du marché et avec une expérience sans équivalent dans le domaine du véhicule industriel.

L’OVI souligne ainsi que les prévisions 2021 sont mieux orientées que celles réalisées en début d’exercice, notamment en raison d’une trajectoire d’investissement en haut de cycle. Pour 2021 et les années à suivre, les enjeux seront nombreux, avec notamment les conditions et les impacts du retour à une économie « non subventionnée » ou non soutenue par des fonds publics. En outre, « 85 % des investissements sont consacrés au renouvellement des véhicules. Ce résultat est élevé et ne permet pas l’extension du parc VI. En revanche, les deux tiers des experts perçoivent le parc VI en extension. »

Les enjeux du contexte législatif et fiscal sur l’évolution du transport routier de marchandises font l’objet d’une analyse détaillée, comprenant un benchmark des principaux pavillons européens.

Les secteurs du bâtiment et des travaux publics font également l’objet d’une étude prospective.

Pour la carrosserie construction, l’OVI met en lumière les difficultés d’approvisionnements, aussi bien en châssis qu’en matières premières, qui contrarient la reprise et constituent un point de vigilance majeure : « Les délais de livraison chez les constructeurs ont explosé en début 2021. Ils s’établissent à 201 jours alors qu’ils n’étaient que de 96 jours à la fin de l’année 2020. Ceux des carrossiers sont relativement élevés mais dans une moindre proportion à 122 jours. »

Enfin la transition énergétique de la mobilité professionnelle commence à se concrétiser mais le développement des véhicules industriels à énergies alternatives requiert le déploiement de réseaux d’avitaillement qui pourrait freiner la trajectoire voulue par les pouvoirs publics.

Télécharger l’étude complète ci dessous.