film.png

Le nouveau film institutionnel de la FFC

La Fédération Française de Carrosserie présente un film institutionnel mettant en avant les valeurs et le professionnalisme de la Filière du Véhicule Industriel et Urbain. Ce film a été présenté lors de l'ouverture du Diner de Gala de SOLUTRANS 2019.

Voir le film


ehang2.jpg

Le drone-taxi de EHANG à SOLUTRANS 2019

La société chinoise EHANG, qui a installé son antenne européenne à Lyon en France fin 2018, exposera son drone-taxi à SOLUTRANS, du 19 au 23 Novembre.

Proposer un taxi volant constitue déjà une idée audacieuse. EHANG, leader dans le développement et la vente de drones commerciaux, drones taxi et drones dédiés au transport logistique, pousse le raisonnement à son paroxysme, en présentant un drone électrique totalement autonome pour le transport de personnes sur courte distance. Depuis 2015 et les premières présentations au CES de Las Vegas, le concept a évolué, jusqu'à la version qui sera présentée sur SOLUTRANS 2019. Plus qu'une étude de style, EHANG 184 a déjà effectué de nombreux vols tests avec plus de 40 voyageurs depuis 2018.

Techniquement, ce quadrirotor est conçu en fibre de carbone, sur un châssis en aluminium. Il peut voler à une vitesse maximale de 130 km/h pendant 25 minutes, et transporter un passager et son bagage pour 100 kg maximum au total. Le Drone peut s'élever jusqu'à 300 mètres d'altitude, et affronter le brouillard la nuit et le vent.

Totalement autonome, le EHANG 184 est dépourvu d'instruments de vol. Le client commande sa course via une application smartphone. Une fois à bord, il indique sa destination à l'aide de la tablette tactile. Le drone décolle et son activité est suivie par un centre de contrôle au sol grâce à une liaison 4G.


Ambassadeur2b.jpg

Veronika WAND-DANIELSSON, Ambassadeur de Suède en France reçoit le prix de "L'Homme de la Filière 2019 "

Mme Veronika WAND-DANIELSSON reçoit aujourd'hui la distinction "d'Homme de la Filière Véhicules Industriels et Urbains 2019", décernée par la Fédération Française de Carrosserie. Pour la première fois, ce prix sera remis à une femme.

Chaque année, La FFC, sous l'impulsion de son Président, Patrick CHOLTON, distingue une personnalité s'étant illustrée dans le domaine des véhicules industriels et urbains.

Les mutations de la filière, largement entamées depuis 20 ans, consacrent un incontournable développement des énergies dites propres, face aux énergies fossiles. Dans ce contexte, la Suède fait figure de référence européenne, et de pionnière en matière d'électromobilité et d'autonomie pour les véhicules industriels.

Le 17 novembre 2017, la France s'est ainsi rapprochée de la Suède en élaborant un partenariat stratégique franco-suédois pour l'innovation et les technologies vertes, signé par le Président de la République Française et le Premier ministre suédois à Göteborg. Le même jour, sur le Salon SOLUTRANS, ce partenariat stratégique trouvait l'une de ses premières illustrations concrètes, puisque Mme Elisabeth BORNE, Ministre française chargée des Transports, M. Tomas ENEROTH, Ministre suédois chargé des Infrastructures, ainsi que Mme Veronika WAND-DANIELSSON ont présidé une table-ronde franco-suédoise de haut niveau intitulée : "Les véhicules autonomes - une solution pour les transports propres ?". Ce rendez-vous a réuni plusieurs acteurs industriels et institutionnels, tant côté français que suédois, s'exprimant sur la contribution que pouvaient apporter les véhicules autonomes industriels à la lutte contre le changement climatique.

Les pouvoirs publics français, en étroite relation avec le gouvernement suédois et l'Ambassade de Suède de France, ont ensuite très vite démarré leur collaboration.  Les échanges d’expériences et les initiatives communes en matière de sites-test, de projets liés à la conduite autonome et connectée des camions, ou encore d'électrification des voies se sont ainsi multipliés.

En tant qu'Ambas­sadeur de Suède en France, Mme Veronika WAND-DANIELSSON s'est donné pour mission de promouvoir auprès des entreprises suédoises, les atouts du marché français. Elle contribue ainsi au rayonnement européen et international de l'expertise des professionnels français du véhicule industriel et urbain.

La FFC souhaite aujourd'hui récompenser et honorer madame l'Ambassadeur de Suède, et salue son engagement à faire collaborer nos deux pays, dans le cadre de cette feuille de route particulièrement ambitieuse et porteuse pour notre industrie.

En 2019, la Suède est de nouveau invitée d'honneur du Salon SOLUTRANS, qui se tiendra du 19 au 23 novembre prochain. Le prix de l'Homme de la Filière du Véhicule Industriel et Urbain 2019 sera remis à Mme Veronika WAND-DANIELSSON lors du Diner de Gala du Salon, le mercredi 20 Novembre.

Bio Express:

Mme Veronika WAND-DANIELSSON est diplômée en sciences politiques de l’Université d’Uppsala en Suède. Elle est également diplômée de l’Institut des Sciences Politiques de Paris, et poursuit ses études de doctorat au département de Science Politiques de l'Université de Stockholm. Après un passage au Ministère des affaires étrangères suédois, puis à la Commission européenne à Bruxelles, elle est nommée Ministre-Conseiller, responsable de l'unité des relations extérieures à la Représentation permanente suédoise en 2003, avant de devenir Ambassadeur de la Suède auprès de l'OTAN en 2007. Depuis le 1er septembre 2014, elle est Ambassadeur de Suède en France et à Monaco.

Contact Presse:

Frédéric RICHARD – frederic.richard@ffc-carrosserie.org – 06 82 87 69 34


FFC-MOBILITE-FEDERATION-colloque

Un colloque dense, reflet des problématiques actuelles

Pour la 5ème édition de son colloque annuel, la FFC Mobilité région Grand Sud-Ouest avait réuni un plateau de choix. Les grands sujets métiers ont été abordés, et les participants, venus en nombre, ne s'y sont pas trompés ! Preuve que, bien que parfois concurrents sur le terrain, c'est l'union au sein de la FFC qui fait leur force.

Le 15 novembre dernier, la branche Grand Sud-Ouest (GSO) de la FFC Mobilité Réparation et Services organisait son grand Colloque annuel, à l'initiative de Jean-François MICHEL, président FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs de la région GSO, épaulé par Pascale BOULINGUIER, secrétaire régionale GSO. Un point d'orgue pour l'organisation professionnelle régionale, puisque ce colloque vient parachever le travail réalisé durant toute l'année 2018 lors des nombreuses étapes professionnelles qui ont lieu sur le terrain, au plus proche des professionnels adhérents.

Le 5ème colloque de la Carrosserie du Grand Sud-Ouest était placé sous le signe du business et de la convivialité, l'idée consistant à évoquer les grandes problématiques actuelles que rencontrent les professionnels de la carrosserie.

Nombreux travaux au quotidien
En partenariat avec le GNFA, IRP Auto et la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Gironde, qui accueillait pour l'occasion les près de 100 participants dans son auditorium de l'institut des métiers à Bordeaux, le colloque s'est ouvert sur la présentation de la FFC par Christophe BAZIN, secrétaire général de la FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs. L'occasion de revenir brièvement sur les combats menés en national pour le compte des adhérents, notamment le libre choix du réparateur, mais également la cession de créance ou encore le recours direct. Christophe BAZIN a conclu en évoquant les salons Equip Auto et SOLUTRANS, desquels la FFC est respectivement co-actionnaire et propriétaire-organisateur.
Pascale BOULINGUIER a ensuite pris la parole pour décrire les travaux de la branche régionale GS0, et notamment l'accent mis sur le RGPD (Règlement Général sur la protection des données) entré en vigueur il y a peu, et qui induit de nombreux changements de pratiques chez les professionnels. A ce titre, la FFC Mobilité région Grand Sud-Ouest, a mis en place une stratégie d'accompagnement sur le terrain, permettant à tout professionnel adhérent de s'évaluer afin de se mettre en conformité en matière de gestion des données personnelles. L'organisation Professionnelle de la région assiste également les adhérents sur les sujets complexes du document unique, ou encore de l'accessibilité des locaux, ou même l'évaluation des risques professionnels.
Après cette introduction, Pascale BOULINGUIER a présenté l'étude désormais annuelle portant sur les prix affichés en région.

Bien maitriser sa politique tarifaire
Chaque année, la FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs région GSO tente d'établir des moyennes de prix, permettant à chacun de se comparer. Une initiative basée sur le déclaratif de plus de 100 entreprises, et qui offre à tout-un-chacun la possibilité de se comparer et de s'interroger sur le coût réel de son activité.
En filigrane de cette étude, le message passé touche à l'importance de bien réfléchir pour définir sa politique tarifaire, en fonction de la zone de chalandise, mais également du contexte concurrentiel. Dans la salle, la présentation de cette étude a beaucoup fait réagir, justifiant de nombreux échanges entre les participants. Un dynamisme qui démontre une fois de plus l'importance de se rassembler et partager, pour avancer.
Sur un autre sujet, Jean Louis MAGNON, du cabinet d'expertise comptable CABEXSUD, a présenté le partenariat avec la FFC Mobilité sur le pilotage comptable au service des adhérents. Ce partenariat est basé sur la mise à disposition d'un outil informatique chez le professionnel, lui permettant d'être en relation quasi-permanente avec son expert-comptable, afin d'en décrypter au mieux les actions et discours.

La formation au cœur des débats
Bien entendu, l'un des plus épineux sujets du moment, le manque de personnel qualifié dans le secteur, a largement été débattu. Les résultats d'une enquête portant sur 114 entreprises dévoilent que 63 % d'entre elles sont en recherche active de salariés. Sachant qu'une grande majorité des autres se disent inquiets d'un problème de cet ordre, à moyen terme.

Jean-Francois MICHEL, président FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs de la région GSO, très sensible à cette problématique, est intervenu pour confirmer l'implication de son organisation professionnelle sur le sujet. "Régulièrement, nous nous rendons dans les CFA de la région, les lycées professionnels, pour faire la promotion de nos métiers. Les chefs d'entreprises devraient aussi plus faire cette démarche." Un discours résolument destiné à favoriser l'ouverture des carrosseries, et à ainsi donner envie aux futures forces vives de rejoindre la filière. Alors, quand une voix s'élève dans la salle, affirmant que le problème majeur du recrutement touche aux salaires trop bas, Jean-Francois MICHEL rétorque que les professionnels doivent mettre en avant d'autres avantages lors des phases de recrutement. Notamment les éventuelles primes, ou bien le véhicule de fonction dans certains cas, la mutuelle, le confort de travail, la formation continue, le chauffage dans l'atelier, les outils ergonomiques, la souplesse des horaires…, bref, capitaliser sur ses atouts !
Enfin, pour clôturer ce colloque particulièrement dense, le sujet du prélèvement à la source a été évoqué. Eric REGIS, du cabinet CABEXSUD en a présenté le fonctionnement, insistant sur les changements que suscite le PAS. Notamment le fait que l'entreprise devient collecteur, et qu'il convient donc de faire attention à disposer d'une trésorerie suffisante.
Pour conclure ce bel évènement, Patrick NARDOU, président national de la FFC Mobilité Réparation et Services, a salué la qualité des interventions, tout en incitant les professionnels des Services à l'Automobile à se rapprocher de la FFC, afin de bénéficier de ses services et ainsi mieux préparer l'avenir. La manifestation s'est achevée dans une atmosphère conviviale, autour d'un cocktail offert par les partenaires, AdPC, Cesvi France, CPS, DigtalCar, Legal Ressources et VO Infos, qui disposaient chacun d'un espace d'exposition au cœur de l'évènement.

 


Voeux-2019-FFC-CHOLTON

La FFC vous présente ses meilleurs vœux

Patrick CHOLTON, président de la FFC, ainsi que toute l'équipe de la Fédération Française de Carrosserie, vous souhaitent une belle année 2019, emplie d'accomplissements personnels et professionnels.


FFC-Rencontres de la Filière

Pari Gagné pour les 1ères Rencontres de la Filière FFC

Patrick CHOLTON, président de la FFC, s'était lancé pour défi de réunir les acteurs de toute la Filière du Véhicule Industriel et Urbain sur une journée, afin de faire le point sur les grands sujets qui l'animent, dans un cadre convivial. Le 5 décembre dernier, la FFC organisait à ce titre les 1eres Rencontres de la Filière.

Le concept consistait en une journée d'échanges autour des grandes problématiques qui animent nos métiers, rythmée par de nombreux temps forts. Cet événement d'envergure, fédérateur de toute la Filière du Véhicule Industriel et Urbain, a permis aux nombreux invités présents de découvrir la Ville-Laboratoire TRANSPOLIS, d'assister à la conférence "Transport Urbain 2018-2020, la révolution du tout électrique ?", puis, durant le grand dîner, de découvrir la Fondation FFC, les contours de l'édition 2019 de SOLUTRANS et de célébrer l'Homme de la Filière 2018. 

Voir le Teaser de la Soirée

Visite de Transpolis

Les invités des "Rencontres de la Filière" ont pu découvrir en exclusivité la Ville-Laboratoire TRANSPOLIS, dont les installations se destinent aux tests des solutions techniques menant à la délégation de conduite (véhicules, équipements, infrastructures…)

Voir le Film de Présentation de TRANSPOLIS

Conférence Transport Urbain 2018-2020: La révolution du Tout Electrique ?

Le compte rendu complet

La route éléctrifiée, par Alstom

L'Homme de la Filière 2018

Un an après avoir été remis à Jean Dominique SENARD, président de Michelin, le prix revient à Dominique FERNIER, président de TRANSPOLIS. Une distinction qu'il partage avec ses équipes. TRANSPOLIS, la Ville-Laboratoire unique en Europe.

Voir le communiqué de Presse

La Fondation FFC

Après un film de présentation, Didier DUGRAND, Délégué Général de FFC, est revenu sur les missions de la Fondation dans l'étude et la pérennité des métiers de la Filière. L'occasion également de détailler les modalités de participation à cette belle initiative.

Découvrir la Fondation FFC

Cap sur l'édition 2019 de SOLUTRANS

Patrick CHOLTON, Président de la FFC et de SOLUTRANS, a profité du grand dîner pour faire la démonstration du travail déjà réalisé pour l'organisation de SOLUTRANS 2019. Ci-dessous, les nombreuses nouveautés qui vous attendent dès le 19 Novembre Prochain.

Présentation de SOLUTRANS 2019

Voir le Teaser SOLUTRANS 2019

Revivez les meilleurs moments des 1ères Rencontres de la Filière en images

Les moments forts de la Journée


Lancement de la Fondation FFC

Lors des premières "Rencontres de la Filière" organisées par la FFC, qui se sont tenues le 5 décembre dernier à Lyon, Patrick CHOLTON, président de la FFC et de SOLUTRANS, ainsi que Didier DUGRAND, délégué Général de la FFC, ont présenté les contours de la Fondation FFC, dont la mission consiste à étudier la filière, ses métiers, afin de la pérenniser, dans l'intérêt général. Après un film de présentation, Didier DUGRAND, Délégué Général de FFC, est revenu sur les missions de la Fondation. L'occasion également de détailler les modalités de participation à cette belle initiative.


Rencontres de la Filière FFC, la conférence 2018

Conférence: Transport Urbain 2018-2020: la révolution du tout-électrique ?

Lors des premières Rencontres de la Filière du Véhicule Industriel et Urbain, organisées par la FFC, qui se sont tenues à Lyon le 5 décembre dernier, une grande conférence sur le thème "Transport Urbain 2018-2020: la révolution du tout-électrique ?" a permis de mettre en lumière une grande confiance des nombreux intervenants envers l'avenir du transport routier de marchandises. Une profession de foi sous le signe de la fée électricité.

L'avenir de la distribution urbaine sera électrique ou ne sera pas. Tel semble être le credo, à l'issue des tables rondes organisées lors de la première édition des Rencontres de la Filière FFC (Fédération Française de Carrosserie). Un ton volontairement optimiste, à l'image d'un Maurice BERNADET, Professeur honoraire de l'Université Lumière Lyon II, qui affirme que la "fiscalité ne tuera pas le mode routier".
C'est toutefois nier la réalité que la pression fiscale s'appliquant aux entreprises nationales fait le lit des pavillons étrangers. Bernard FAVRE, ancien responsable de la R&D de Renault V.I puis chez Volvo AB, fait une analyse proche de la pensée du philosophe et historien des sciences Jacques ELLUL, en évoquant le fait que "les innovations deviennent inter-agissantes dans un système. C'est leur interaction qui fait les nouveaux systèmes de transport". En clair : point de révolutions à attendre, mais une suite de combinaisons nouvelles entre technologies. Il suggère une approche plus systémique "du berceau à la tombe" au lieu de l'approche plus restrictive du puits à la roue. Cette dernière ne prend en compte que les besoins énergétiques à l'exploitation du véhicule, sans tenir compte des enjeux de matière premières pour la production initiale ou le recyclage. Une approche critique qui a l'assentiment de membres de la C.S.I.AM présents dans l'assemblée.

La route électrique, bientôt réalité ?

La route électrique a fait l'objet d'une ample présentation, tant de la part de Mats ALAKULA de l'Université de Lund (Suède) que de Patrick DUPRAT, d'Alstom. Un état de l'art des solutions actuellement testées, suivie d'un exposé iconoclaste du scientifique Suédois : la route électrique serait moins coûteuse pour la société que l'option actuellement retenue en France d'un maillage de bornes combinées à de grosses capacités embarquées de batteries ! Une approche que l'on retrouve dans le domaine ferroviaire avec le développement de trains à pile à combustible ou à batteries, exploitant, sur des tronçons limités, une alimentation électrique externe.

On peut prédire, à l'issue de cette table ronde, que la physionomie des véhicules électriques est loin d'être figée. D'autant que la route électrique, si elle s'adresse en priorité aux poids-lourds, peut être partagée par les camions de distribution et les autocars et autobus, voire les voitures particulières. Les premières applications, attendues en 2020 sur 2 kilomètres de linéaire autoroutier près de l'aéroport de Landvetter (Suède) seront riches d'enseignements. Ce sujet intéresse également l'IFSTTAR en France, et le site d'études TRANSPOLIS, dont le démarrage opérationnel est attendu en janvier 2019. Nul doute que Solutrans 2019 sera l'occasion d'approfondir le sujet.