Le Salon Automechanika Frankfurt reporté en 2021

Le Salon Automechanika Frankfurt reporté en 2021

En raison de la situation actuellement tendue, liée à la pandémie du coronavirus ainsi qu’aux mesures mises en oeuvre pour y faire face, notamment l’interdiction d’événements et les restrictions de déplacement qui ne cessent d’être prolongées, Messe Frankfurt décide de  reporter le salon Automechanika Frankfurt qui devait avoir lieu du 8 au 12 septembre 2020.

Pour de nombreux participants et visiteurs, venant de plus de 180 pays, la participation au salon allemand n’est pas envisageable dans les conditions actuelles. Automechanika Frankfurt, est donc reporté. D’un commun accord avec les exposants, représentants du secteur, ateliers et commerces, ainsi qu’avec les associations et partenaires, Messe Frankfurt a convenu de nouvelles dates pour l’automne 2021, précisément du 14 au 18 septembre 2021.

Dans les prochaines années, le salon Automechanika Frankfurt poursuivra son cycle habituel alternant tous les deux ans, c’est-à-dire qu’il aura désormais lieu les années impaires.


L'IAA Commercial Vehicles 2020 annulé

L'IAA Commercial Vehicles 2020 annulé

En raison des nombreuses restrictions sur les voyages, la limitation des grands événements en Allemagne, la VDA a choisi d’annuler l’édition de l’IAA CV 2020 qui devait initialement se tenir du 24 au 30 septembre 2020 à Hanovre.

L’IAA Commercial Vehicles est l’un des plus grands salons mondiaux regroupant les acteurs des secteurs du transport et de la logistique. A ce titre, il accueille tous les deux ans des exposants et des visiteurs venus du monde entier. La pandémie de Covid-19 et les mesures prises pour la contenir ont fondamentalement changé la donne pour l’organisation des salons et évènements. De nombreux pays ont mis en place des restrictions de voyage qui resteront sans doute en vigueur pendant encore plusieurs mois. Les grands événements ont été interdits au cours des prochains mois dans presque tous les pays européens. En outre, les réunions en face-à-face ne peuvent plus avoir lieu lors d’un salon et notamment à l’IAA, en raison des règles sanitaires à respecter pour poursuivre la lutte contre le virus.

Dans ce contexte, la VDA a décidé d’annuler l’IAA Commercial Vehicles 2020. La VDA a déjà informé les nombreux exposants qui s’étaient inscrits à l’IAA 2020 de la décision, ainsi que tous les prestataires de services, Deutsche Messe AG, et tous les partenaires politiques et commerciaux. Les exposants et prestataires ont été informés de l’annulation à ce stade précoce afin de limiter au minimum les conséquences économiques pour les entreprises. Le prochain salon IAA Commercial Vehicles se tiendra à Hanovre en septembre 2022. Cette décision, difficile à prendre, montre combien les salons sont fragiles dans cette situation exceptionnelle. Le VDA fait preuve de responsabilité et la FFC, propriétaire et organisateur de SOLUTRANS, confirme sa proximité avec le salon allemand. « Nous espérons le succès de l’IAA 2022, qui démontrera le dynamisme retrouvé de notre grande filière », a tenu à ajouter Patrick CHOLTON, président de la FFC et Président de SOLUTRANS.


IMG_3910.jpg

VIGNAL GROUP accueille la FFC EQUIPEMENTIERS

Le récent Comité de Direction déporté de la FFC Équipementiers s'est tenu à Lyon, à l'invitation de la société française Vignal Systems, qui a accueilli les adhérents de la Fédération durant une journée particulièrement instructive.

Jean Louis COUTIN, président de Vignal GROUP, a accueilli les adhérents de la FFC Equipementiers SIKA, ACK FORANKRA, TRAXION, ROBERT LYE, ALMA ainsi que l'équipe de la FFC et son président Patrick CHOLTON, en préambule du Comité de Direction.

Il a présenté sa société, ses valeurs, avant de proposer une visite guidée des installations. L'occasion de vous en dire un peu plus sur ce fabricant d'équipements d'éclairage, de signalisation et d'éléments de sécurité pour le monde du véhicule industriel.

Léon VIGNAL a créé la société éponyme il y a un peu plus de cent ans. Rachetée en 1989 par VALEO, qui dut opérer un choix cornélien dès 2003. L'équipementier français, conscient des difficultés rencontrées à l'époque, envisage de délocaliser l'ensemble de la production dans l'Est de l'Europe. A moins que l'on ne trouve un repreneur digne de ce nom pour l'activité Vignal.

A cette époque, point de SCOP. Pourtant, Jean Louis COUTIN, cadre chez VALEO, choisit de se lancer dans l'aventure avec trois autres collègues. L'aventure moderne de Vignal Systems peut commencer. Jusqu'en 2014, la société progresse seule, armée de valeurs centrées sur l'innovation et le respect de l'homme, des engagements qui perdurent toujours aujourd'hui. Cette croissance organique va pourtant ouvrir la voie à des opérations de croissance externe à forte valeur ajoutée. Vignal Systems rachète ABL Lights en 2014 aux États-Unis, reprend le Suisse CEA en 2016, et se paie même le luxe de créer sa propre filiale en Chine, Vignal Changhzou.

Ainsi, en 2019, Vignal Systems, devenu Vignal Lighting Group, représente 112 millions d'euros de CA, et réinvestit chaque année 10 % de son CA dans la R&D, nerf de la guerre du secteur, pour faire face aux nombreuses contrefaçons exotiques.

Les leitmotivs de Vignal sont clairs, défendus bec et ongle par son Président. "Vignal conçoit, développe, produit et commercialise en intégralité ses produits", martèle-t-il.

Et l'intégration n'est pas un vain mot, puisque le site de CORBAS, qui emploie environ 250 personnes en trois équipes, tourne jour et nuit pour produire la totalité des composants des éléments d'éclairage du catalogue Vignal. De l'injection plastique jusqu'à l'assemblage final, en passant par la fabrication des cartes électroniques, tout doit être maitrisé ici. La bête noire de Vignal, c'est le PPM. Ces "Parts Par Million" de pièces défectueuses, qui constituent de si précieux arguments auprès des clients constructeurs en première monte, une fierté de l’entreprise. Là où des contrefaçons peuvent pointer à 5 000 ppm, Vignal affirme ne pas dépasser les 50 ppm ! Mais il faut bien admettre que cela coûte…

Les produits Vignal sont sélectionnés par VOLVO Trucks, Renault Trucks, Caterpillar, MAN, DAF, IVECO, MERCEDES, SCANIA, Schmitz, Lamberet…, pour leur qualité, mais ils sont clairement positionnés premium. "Notre stratégie consiste à ne vendre qu'une fois nos produits, pour la durée de vie des véhicules ou des équipements", commente Jean Louis COUTIN. "Ce fonctionnement permet à Vignal de respecter un engagement envers la planète d'une part, tout en satisfaisant la demande des clients constructeurs."

Nous le disions, un tel niveau de qualité finale requiert des lignes de production ultra-modernes, un suivi de la qualité sans faille, et une productivité exceptionnelle. Les investissements ont été colossaux à ce niveau, alors, pour limiter l'impact sur le prix final, Jean Louis COUTIN résonne "en paysan", comme il aime à le rappeler, et fait ainsi preuve de bon sens. Ainsi, les 50 personnes du bureau d'études ne développent pas pour développer. Elles se focalisent exclusivement sur la demande spécifique des clients. Ceci pour dire que dans un produit Vignal acheté en 2020, il est fort probable de retrouver des composants développés il y a plusieurs années. "Nos soudures, collages, joints, systèmes électroniques ont fait leurs preuves, ils fonctionnent, il n’y a aucune raison de les remplacer". Du bon sens on vous dit ! L'autre levier de productivité et donc de rentabilité se trouve dans la standardisation. Beaucoup de composants entrent dans la composition de nombreux éclairages, ce qui permet une flexibilité évidente. Grâce à cette politique, les temps de développement ont été divisés par 5 en 5 ans. Cqfd.

Aujourd'hui, Vignal dispose de 5 usines, réparties entre les Etats-Unis, la Suisse, la France et la Chine. Quel que soit le pays et qu'il s'agisse d'une création ou d'une reprise d'entreprise, la stratégie reste toujours la même. On prend le modèle du site de Corbas, qui fonctionne. Par exemple, on développe les lignes de production à Corbas, on les conçoit selon le cahier des charges et les réglementations locales de la future usine, on la teste, et on l'envoie in fine dans son pays d'exploitation. La garantie d'un site qui fonctionne tout de suite.

Et quand on parle de délocalisation de la production française à l'étranger, Jean Louis COUTIN philosophe : "vous savez, pour atteindre le niveau de qualité que Vignal s'impose, nous automatisons énormément de process, avec des robots, presses d'injections… Par exemple, pour faire fonctionner 12 presses d'injection plastique en France, on utilise 4 opérateurs. Et dans une autre usine dans le monde, c'est la même chose, donc le prix de la main d'œuvre ne présente qu'un impact négligeable".

Une production high tech

Les matières premières en granulés entrent dans des presses, qui vont mouler les cabochons des feux et autres composants. A la sortie des moules, on ajoute par soudure thermique des éléments supplémentaires (catadioptres…), puis les éléments sont préparés en bacs plastique pour entrer dans la ligne d'assemblage, selon le principe bien connu du First-In First-out. L'usine Vignal de Corbas et son modèle industriel sont globalement très inspirés du modèle Toyota, mondialement reconnu de tous pour son efficacité.

A la sortie de l'assemblage des feux, tout part aux expéditions, selon qu'il s'agisse de première monte ou de rechange. Sur ce sujet de la pièce de rechange, il est étonnant de voir que Vignal ne stocke pas de produits pour alimenter la demande des distributeurs. Les lignes de production sont si flexibles que Vignal se permet de fabriquer à la demande. Si une commande de 10 feux arrive par exemple, il ne faut qu'une quinzaine de minutes pour remplacer un moule d'injection sur les presses électriques, contre près de deux heures pour les anciennes presses hydrauliques. De plus, on utilise des composants standards pour de nombreux produits. Ainsi, en comptant les délais d'expédition, le client peut recevoir sa commande en 5 jours !


IMG_0064.JPG

Pierre VATAT nous a quittés

Pierre VATAT, président de VATAT SAS, carrossier industriel à Reims, est décédé le 22 avril dernier. Né en août 1929, à Reims également, fils de Jean et Madeleine VATAT, il traverse le conflit 39-45, avec ses souvenirs, aux abris dans la cave de la maison familiale. A l’après-guerre, il effectue son service militaire en 1949 en Allemagne, à Berlin, avant d'entrer au sein de l’entreprise familiale de carrosserie industrielle, basée à l’époque, rue Émile Zola à Reims.

Sa vie professionnelle fut très importante dans la trame de sa vie, lui, il vouait une implication sans faille dans son travail. C’était sa vie… Ses moments de loisirs étaient souvent passés comme gardien de but, au « Stade de Reims ». Mais il avait également la passion automobile et du sport mécanique chevillées au corps. La période karting fut très importante dans sa vie. Il suivait ses enfants, Jean et Antoine, avec passion, une si grande passion, que quelquefois il s’emportait un peu, mais toujours d’une manière saine et très humaine.

La fin de sa vie fut un peu plus sombre, mais toujours, dans la convivialité, avec des fins de journées entouré de ses enfants Antoine et Jean, ou d’Alexis ou de Renée, autour d’une coupe. Malgré tout, parfois, il exprimait quelques regrets, notamment de n’être pas suffisamment parti en vacances. L'ensemble de la FFC et son président Patrick CHOLTON présentent leurs plus sincères condoléances à sa famille.


covid head.jpg

COVID – 19 : La FFC accompagne ses adhérents

20 Mars 2020

Depuis le début de l'épidémie de CORONAVIRUS, la FFC – Fédération Française de Carrosserie, s'est organisée pour apporter un service d'assistance maximum à ses adhérents. L'ensemble de l'équipe se mobilise autour d'un objectif unique, la gestion quotidienne des problématiques de la filière.

A ce titre, tous les services et les branches de la Fédération restent actifs (FFC Constructeurs, FFC Equipementiers, FFC Mobilité Réparation et Services, FFC Experts, TRIBU, comptabilité, formation, communication. Vous trouverez ci-dessous l'ensemble des communications à votre disposition depuis le début du mois de mars.

24 Juillet : Une aide de 4 000 euros pour favoriser 450 000 embauches d'ici janvier 

20 Juillet : Port du masque obligatoire dans les lieux clos

3 Juillet : Nouvelles mesures de soutien à la trésorerie des entreprises

12 Juin : Les assureurs-crédit soutenus par Bercy pour assurer dans leur mission

9 Juin : Accélérez votre relance avec l'apprentissage

29 Mai : Chômage partiel : ce qui devrait changer

15 Mai : Subventions des Equipements de Protection

15 Mai : Contrôle de l'activité partielle

13 Mai : Entretien de Patrick CHOLTON sur France Route

7 Mai : Guide pratique juridique de reprise

6 Mai : Notre partenaire Bruneau vous propose des équipements de protection

5 Mai : Le gouvernement exonère de charges les TPE soumises à fermeture administrative

5 Mai : Protocole national de déconfinement pour les entreprises (ministère de l'Intérieur)

30 Avril : Banques et assurances face aux pertes d'exploitation

29 Avril : Plan de déconfinement du 11 mai : Précisions et réflexions 

28 Avril : Seules les lingettes EN 14476 permettent de lutter contre le Covid-19

24 Avril : Activité partielle : ATTENTION à bien finaliser la procédure !

23 Avril : La bombe annoncée des retards de paiements

23 Avril :  Eude GiPA Réparation-Carrosserie Automobile 2020

21 Avril :  Guide des bonnes pratiques pour les entreprises des Services à l'Automobile

21 Avril : Note FFCNote CFEA sur la Procédure d'expertise

20 Avril : Report des échéances fiscales des entreprises du mois de mai

17 Avril : Les visières, une offre alternative et complémentaire à l'utilisation du masque

16 Avril : Extrait de l'étude FFC/BiPE (Etude complète dispo pour les adhérents)

16 Avril : Responsabilisation des assureurs

15 Avril : Entretien de Patrick CHOLTON sur Newsdanciennes.com

15 Avril : La FFC et ses adhérents s'expriment sur Transportissimo.com

14 Avril : Indemnité de perte de gains

14 Avril : Dispositif de Réassurance publique

10 Avril : La FFC Mobilité dépannage-fourrière apporte son soutien aux dépanneurs et fouriéristes de France et d'Outre-Mer

10 Avril : Report Déclaration TVA (DGFIP) 

10 Avril : Entretien Patrick CHOLTON sur Auto K7

9 Avril : Masques : 3 offres pour assurer la sécurité de vos salariés

8 Avril : Opération "Tapis rouge aux conducteurs et livreurs !" 

8 Avril : Entretien Patrick CHOLTON sur Après-Vente Auto 

6 Avril : Evolution des dispositifs de Fonds de solidarité et de prêts garantis par l'Etat
+ forum aux questions sur les prêts garantis par l'Etat 

6 Avril : Entretien Patrick CHOLTON sur ZEPROS

6 Avril : Aide exceptionnelle aux adhérents GSC

6 Avril : Entretien Patrick CHOLTON sur JDL Groupe

6 Avril : Commande groupée de masques pour la Région Centre - Val de Loire

3 Avril : Ordonnance portant sur l'Emploi et la Formation professionnelle

3 Avril : Médiation du Crédit aux Entreprises

3 Avril :  Entretien Patrick CHOLTON sur le Journal de l'Automobile

2 Avril :  Entretien Patrick CHOLTON sur Carrosserie le Mag

2 Avril : Courrier adressé par la FFC au Premier Ministre

2 Avril : Santé au travail, prime Macron,  formation professionnelle, 5 nouvelles ordonnances

2 Avril : Entretien Patrick CHOLTON sur TRM 24

1er Avril : Précisions relatives à l'activité partielle et à l'indemnisation des salariés

31 Mars : Aide forfaitaire de 1 500 euros étendue

31 Mars : Décret relatif au Fonds National de Solidarité

31 Mars :  Où trouver des masques ?

30 Mars : Annulation du Mondial de l'Auto et de la Moto

30 Mars : le gouvernement renforce le dispositif d'information aux entreprises

27 Mars : Check-list des mesures de prévention dans l'entreprise

26 Mars : Guide pour la continuité de l'activité industrielle

26 Mars : Santé, travail, justice : vingt-cinq premières ordonnances " CORONAVIRUS " adoptées en Conseil des Ministres 

25 Mars : Garantie de l'Etat aux établissements de crédit et sociétés de financement 

Mesures de soutien gouvernementales aux entreprises (mise à jour 23-03)

20 Mars : Informations relatives au droit de retrait des salariés

19 Mars : CORONAVIRUS : les subventions d'urgence

19 Mars : la FFC organise une collecte de masques à destination des hôpitaux

19 Mars : Informations relatives à l'activité partielle
+ complémént d'information du 20 Mars

+ complément d'information du 26 Mars

+ complément d'information du 30 Mars

+ complément d'information du 1er Avril

19 Mars : La FFC remercie le monde du Transport

18 Mars : la CFEA suspend ses expertises

18 Mars : FFC EXPERTS toujours à votre service et à votre écoute

16 Mars : La FFC reste mobilisée pour ses adhérents

16 Mars : Mise en place d'une cellule de veille inter-organisations

16 mars : COVID-19 : les URSSAF et les services des impôts prennent des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises

Impact et enjeux du Coronavirus sur votre entreprise

11 Mars : CORONAVIRUS : Les impacts sur la filière

4 Mars : CORONAVIRUS : Les impacts sur la filière

2 Mars : CORONAVIRUS : Les impacts sur la filière (suite) 

28 Février : CORONAVIRUS : Les impacts sur la filière

Attestation de déplacement dérogatoire (mise à jour 25-03)

Générateur d'attestation dérogatoire sur smartphone

Justificatif de déplacement professionnel (mise à jour 23-03)

La FFC fait diffuser 20 spots de soutien à la filière Transport

+ entretien radio avec Patrick CHOLTON


COVID-19: Les Urssaf et les services des impôts prennent des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises

Afin de tenir compte de l’impact de l’épidémie de coronavirus sur l’activité économique, et conformément aux annonces du Président de la République le 12 mars 2020, les réseaux des Urssaf et des services des impôts des entreprises (SIE) déclenchent des mesures exceptionnelles pour accompagner les entreprises.

 

1. Concernant les cotisations sociales payables auprès des Urssaf

Pour les entreprises :

Les employeurs dont la date d’échéance Urssaf intervient le 15 du mois peuvent reporter tout ou partie du paiement de leurs cotisations salariales et patronales pour l’échéance du 15 mars 2020. La date de paiement de ces cotisations pourra être reportée jusqu’à 3 mois : des informations seront communiquées ultérieurement sur la suite. Aucune pénalité ne sera appliquée.

Quelle est la démarche pour moduler le montant du règlement des cotisations à l’échéance du 15 mars ?

Les employeurs peuvent moduler leur paiement en fonction de leurs besoins : montant à 0, ou montant correspondant à une partie des cotisations.

Premier cas – l’employeur n’a pas encore déposé en ligne sa DSN de février 2020 : il peut la déposer jusqu’au lundi 16 mars 2020 inclus, en modulant son paiement SEPA au sein de cette DSN.

Second cas – Si l’employeur a déjà déposé sa DSN de février 2020 : il peut modifier son paiement de deux façons : ou bien en déposant jusqu’au dimanche 15 mars inclus une DSN « annule et remplace » avec modification du paiement Urssaf ; ou bien jusqu’au jeudi 19 mars à 12h00, en modifiant son paiement Urssaf (attention, seulement si l’employeur est à l’échéance du 15) selon un mode opératoire disponible sur le site urssaf.fr http://www.dsn-info.fr/documentation/telepaiement-services-urssaf.pdf

Troisième cas – l’employeur règle ses cotisations hors DSN : il peut adapter le montant de son virement bancaire, ou bien ne pas effectuer de virement.

Si l’employeur ne souhaite pas opter pour un report de l’ensemble des cotisations et préfère régler les cotisations salariales, il peut échelonner le règlement des cotisations patronales, comme habituellement. Pour cela, il peut se connecter à son espace en ligne sur urssaf.fr et signaler sa situation via la messagerie : « Nouveau message » / « Une formalité déclarative » / « Déclarer une situation exceptionnelle ». Il est également possible de joindre l’Urssaf par téléphone au 3957 (0,12€ / min + prix appel).

Pour les employeurs dont la date d’échéance intervient le 5 du mois, des informations leur seront communiquées ultérieurement, en vue de l’échéance du 5 avril.

Dernier point : un report ou un accord délai est également possible pour les cotisations de retraite complémentaire. Les employeurs sont invités à se rapprocher de leur institution de retraite complémentaire.

Pour les travailleurs indépendants :

L’échéance mensuelle du 20 mars ne sera pas prélevée. Dans l’attente de mesures à venir, le montant de cette échéance sera lissé sur les échéances ultérieures (avril à décembre).

En complément de cette mesure, les travailleurs indépendants peuvent solliciter :

-       l’octroi de délais de paiement, y compris par anticipation. Il n’y aura ni majoration de retard ni pénalité ;

-       un ajustement de leur échéancier de cotisations pour tenir compte d’ores et déjà d’une baisse de leur revenu, en réestimant leur revenu sans attendre la déclaration annuelle ;

-       l’intervention de l’action sociale pour la prise en charge partielle ou totale de leurs cotisations ou pour l’attribution d’une aide financière exceptionnelle.

Quelles démarches ?

Artisans ou commerçants :

  • Par internet sur secu-independants.fr, Mon compte pour une demande de délai ou de revenu estimé
  • Par courriel, en choisissant l'objet « Vos cotisations », motif « Difficultés de paiement »
  • Par téléphone au 3698 (service gratuit + prix appel)

Professions libérales :

  • Par internet, se connecter à l’espace en ligne sur urssaf.fr et adresser un message via la rubrique « Une formalité déclarative » > « Déclarer une situation exceptionnelle ».
  • Par téléphone, contacter l’Urssaf au 3957 (0,12€ / min + prix appel) ou au 0806 804 209 (service gratuit + prix appel) pour les praticiens et auxiliaires médicaux.

2. Concernant les impôts payables auprès des services des impôts des entreprises (SIE) de la DGFiP

Pour les entreprises (ou les experts-comptables qui interviennent pour des clients dans cette situation), il est possible de demander au service des impôts des entreprises le report sans pénalité du règlement de leurs prochaines échéances d'impôts directs (acompte d'impôt sur les sociétés, taxe sur les salaires).

Si elles ont  déjà réglé leurs échéances de mars, elles ont peut-être encore la possibilité de s’opposer au prélèvement SEPA auprès de leur banque en ligne. Sinon, elles ont également la possibilité d'en demander le remboursement auprès de leur service des impôts des entreprises, une fois le prélèvement effectif.

Pour les travailleurs indépendants, il est possible de moduler à tout moment le taux et les acomptes de prélèvement à la source.  Il est aussi possible de reporter le paiement de leurs acomptes de prélèvement à la source sur leurs revenus professionnels d’un mois sur l’autre jusqu’à trois fois si leurs acomptes sont mensuels, ou d’un trimestre sur l’autre si leurs acomptes sont trimestriels. Toutes ces démarches sont accessibles via leur espace particulier sur impots.gouv.fr, rubrique « Gérer mon prélèvement à la source » : toute intervention avant le 22 du mois sera prise en compte pour le mois suivant.

Pour les contrats de mensualisation pour le paiement du CFE ou de la taxe foncière, il est possible de le suspendre sur impots.gouv.fr ou en contactant le Centre prélèvement service : le montant restant  sera prélevé au solde, sans pénalité.

Pour faciliter l'ensemble des  démarches, la DGFiP met à  disposition un modèle de demande, disponible sur le site impots.gouv.fr, à adresser au service des impôts des entreprises.

=> Voir « Documentation utile » à la page: https://www.impots.gouv.fr/portail/node/9751

Pour toute difficulté dans le paiement des  impôts, ne pas hésiter  à se rapprocher du service des impôts des entreprises, par la messagerie sécurisée de  leur espace professionnel, par courriel ou par téléphone.


De gauche à droite : Régis AUDUGE, Directeur Général du SPP, Christophe ROLLET, Directeur Général de Point S Group et Vice Président Trésorier du SPP Michel VILATTE, Président du SPP Patrick CHOLTON, Président de la FFC, Didier DUGRAND, Délégué Général de la FFC

La FFC et le SPP signent une alliance stratégique

La Fédération Française de Carrosserie et le Syndicat des Professionnels du Pneumatique viennent de s’engager dans un partenariat à long terme, destiné à favoriser les synergies et les échanges entre les deux organisations professionnelles, dans l'intérêt de la Filière.

Depuis plusieurs mois, la Fédération Française de Carrosserie (FFC) et le Syndicat des Professionnels du Pneumatique (SPP) échangent par le biais de leurs présidents respectifs, Patrick CHOLTON et Michel VILATTE. Tous deux convaincus des synergies potentielles entre les deux organisations professionnelles, ils décident aujourd'hui de se rapprocher, afin de tisser des liens encore plus étroits.

Pour Michel VILATTE, président du SPP : "les métiers représentés par le SPP et la FFC partagent des problématiques communes. En cela, il nous est apparu évident de partager nos expériences, dans l'intérêt de tous les adhérents, en toute transparence et indépendance".

Préalablement à la signature de cette convention de coopération, de nombreuses pistes de travail avaient été évoquées.

Dans l'industrie du pneumatique comme dans celle du véhicule léger ou industriel, les mutations technologiques attendues sont immenses et revêtent des enjeux colossaux pour les professionnels. A ce titre, au sein de la FFC et du SPP naitront des commissions métiers croisées en vue de mieux décrypter et adapter les problématiques des uns aux besoins des autres.

D'autre part, les réglementations imposent des seuils de plus en plus bas à respecter en matière de réduction des émissions de CO2. La course à l'allègement pour les constructeurs, les équipementiers et les carrossiers peut positivement bénéficier des avancées des manufacturiers dans le domaine de la performance environnementale et, dans le même temps, aider à valoriser les services que déploient les réseaux adhérents du SPP dans la gestion des pneumatiques, (notamment Poids lourds) par le biais de systèmes digitaux de plus en plus précis et efficaces.

Au-delà de ces aspects très opérationnels, allant vers un engagement commun dans la réussite de la Filière, la FFC et le SPP collaboreront activement pour que la visibilité des activités liées au pneumatique soit améliorée sur les salons EQUIP AUTO et SOLUTRANS. Le renforcement d’un pôle d'exposants contribuant à une meilleure mis en avant, mais également des actions de promotion destinées à valoriser le pneumatique…, sont d'ores et déjà à l'étude. Le Village pneumatiques se verra ainsi densifié, et sera soutenu par des ateliers thématiques et un programme de conférences dédié, bref, une présence à la hauteur de l'importance que revêt le pneumatique dans la Filière. Il est d'ailleurs prévu que le SPP intègre le Comité d'orientation de SOLUTRANS.

Les professionnels du SPP participeront également aux colloques SOLUCAR organisés chaque mois en région par la FFC Mobilité Réparation et Services. Une belle occasion de rencontrer les professionnels de l'Automobile sur le terrain, et leur décrire les évolutions du secteur pneumatique, ses enjeux, et les dispositifs pour les accompagner au quotidien.

De même, le SPP bénéficiera d'une exposition de choix lors des Rencontres de la Filière du Véhicule Industriel et Urbain le 17 novembre prochain au Matmut Stadium Gerland de Lyon, organisées par la FFC. L'occasion notamment d'échanger avec les constructeurs VI, les équipementiers, les institutionnels et les politiques, sur les nombreux enjeux des uns et des autres.

Autre enjeu primordial, les professionnels de la FFC et du SPP peinent à recruter, et ce, dans tous les pans de leur activité. La FFC et le SPP vont ainsi unir leurs forces dans l'intérêt commun, puisque la FFC ouvre la plateforme Mobili'JOB aux offres publiées sur le site jobs-pneu.fr du SPP, permettant ainsi un élargissement considérable de son audience.

Mobili'JOB est le "JobBoard " créé par la FFC pour toute la Filière. Cet outil s'est donné pour vocation de devenir le lieu unique pour recruteurs et candidats qui désirent intégrer le secteur du véhicule léger ou industriel, de la construction aux services.

Dans le cadre de cet étroit partenariat, il est enfin prévu le partage des études et statistiques diligentées par les deux organisations professionnelles. De sorte que l'expertise des deux secteurs se confronte, dans l'intérêt de tous.

En résumé, "S'impliquer conjointement, pour un contexte règlementaire et législatif favorable au développement des adhérents, identifier et analyser les évolutions technologiques, sociétales, de modes de consommation, susceptibles d’impacter l’activité de nos secteurs économiques, mettre en œuvre des actions de promotions et de communication au sein de la Filière Automobile, du Véhicule industriel et urbain et du pneumatique ainsi que des métiers connexes…, telles sont les premières missions identifiées de cette toute nouvelle alliance stratégique", conclut Patrick CHOLTON.


alu.jpg

Max ALUNNI célébré au salon Rétromobile

Dans le cadre prestigieux du salon Retromobile, Max ALUNNI, créateur du groupe Albax (1978) et adhérent FFC Mobilité Réparation et Services, s’est vu remettre la croix de Chevalier de l’Ordre National du mérite.

Max ALUNNI, fils de carrossier niçois autodidacte, aujourd’hui à la tête du réseau de franchise ALBAX, adhérent FFC, était très fier et honoré ce vendredi 7 février, de recevoir la croix de Chevalier de l’Ordre National du mérite, sur le stand de la carrosserie Lecoq, qu’il a rachetée en 2006. C’est son fidèle ami Rodolphe RAPETTI, conservateur du Château de Compiègne, qui l’a décoré devant un parterre d’invités, au cœur du temple du véhicule de collection.

Rodolphe RAPETTI a comparé Max ALUNNI au célèbre artiste peintre Édouard MANET, dont l’intelligence, l’œil, la main et le cœur caractérisaient la réussite. On rappelle que 10 ans après la reprise des établissements Lecoq, la carrosserie a été classée au patrimoine vivant, dès 2016.

Lors d’un bref discours, Max ALUNNI, très ému, a précisé que cette distinction valorisait la profession au plus haut niveau, et devrait donner envie aux jeunes en recherche de voie professionnelle, de venir travailler dans nos métiers. Il est d’ailleurs la preuve vivante de cette implication familiale, puisque son épouse Céline, ainsi que son frère Gilles et ses deux fils, Thomas et Bastien, œuvrent au quotidien pour la réussite du groupe ALBAX.


perspective FFC 2020

Après une année 2019 exceptionnelle, la FFC promet un millésime 2020 tout aussi enthousiaste

Tandis que les résultats record de SOLUTRANS se confirment, la Fédération Française de Carrosserie, propriétaire et organisateur du Salon, a également enregistré de nombreux succès en 2019. Depuis 10 ans, la FFC monte en puissance, enchaîne les actions fortes et tisse des ramifications à tous les niveaux de la filière, soutenue par des résultats concrets et des évènements de haut niveau.

 

Un bilan 2019 record !

700 adhérents supplémentaires sur le seul exercice 2019, toutes branches confondues !

La FFC a enregistré une progression significative, portant ses effectifs à près de 2 000 entreprises. Parmi les grands noms qui nous ont rejoints, on citera notamment Texa, Chicago Pneumatic, Traxion, ou encore Scheiber et Decmo chez les équipementiers, sans oublier la récente arrivée de Renault Retail Group au sein de la FFC Mobilité, ou encore du réseau ZeCarrossery, le réseau du débosselage français … Enfin, deux nouveaux métiers, les Écoles de Conduite et les Dépanneurs-Remorqueurs-Fouriéristes, sont venus grossir nos rangs. La FFC se renforce donc un peu plus chaque jour au sein de la Filière.

Un niveau d'influence en forte progression

La FFC représente chaque jour plus de professionnels, et confirme de fait son statut d'acteur de référence pour toute la filière. La FFC est de toutes les consultations qui touchent à l'avenir de nos métiers, auprès des pouvoirs publics. Au plus haut niveau de l'État, la FFC échange régulièrement avec les services de l'Élysée, se plaçant comme intermédiaire entre attentes des professionnels et actions du gouvernement. Lors du salon SOLUTRANS, désormais placé sous le haut patronage de M. Emmanuel MACRON, Président de la République, une délégation du parlement européen s'est rendue dans les allées du Salon, pour recueillir une vision d'ensemble impartiale de toute la filière. Le rendez-vous lyonnais était le seul à faire la promesse du "plus grand rassemblement européen de véhicules électriques et urbains, de 3,5 à 44 tonnes"et les députés présents ont salué la qualité de l’évènement et des travaux menés au quotidien avec la FFC dans la mise en œuvre et la conduite des réglementations multiples qui touchent aux véhicules industriels.

En 2017, nous avions édité un Livre Blanc traitant du développement du gaz dans le véhicule industriel. En 2019, la PFA nous a de nouveau accordé sa confiance pour construire un nouvel opus, consacré cette fois aux conditions de développement d’une filière électrique dans le véhicule industriel. Plus de 50 partenaires industriels, institutionnels, fournisseurs d’énergie et d’infrastructures… se sont impliqués dans la réussite de cet ouvrage, remis aux pouvoirs publics lors de SOLUTRANS 2019.

Tout l'objet de notre mission quotidienne se trouve ainsi résumé. SOLUTRANS n'est plus un salon, mais un incontournable lieu d'échanges et de prospective pour la filière.

L’année 2020 s’annonce particulièrement riche

En 2018, nous avons créé "Les Rencontres de la Filière", un trait d'union idéal pour les professionnels et les pouvoirs publics entre deux éditions de SOLUTRANS, lors des années paires. Nous renouvelons l’expérience le 17 novembre 2020 au Matmut Stadium Gerland de Lyon. Cette journée extrêmement dense accueillera débats, conférences, mais également des interventions des pouvoirs publics, des sessions de networking et un grand diner convivial, autour des grandes problématiques de la filière.

En 2020, nous accompagnerons aussi nos adhérents dans leur participation à l'IAA de Hanovre, l'autre grand rendez-vous européen du véhicule industriel. La FFC réserve un espace de près de 400 m² que nous mettons à la disposition de nos adhérents souhaitant porter haute l'expertise française en terre allemande. Nous leur faisons ainsi bénéficier d'un emplacement privilégié lié à la surface que nous réservons, tout en pratiquant des tarifs préférentiels. Plus largement, la présence de la FFC à l'IAA se veut le point de rencontre de tous les Français de la Filière durant une semaine. Durant cette semaine de salon, nous affrétons enfin un avion pour nos adhérents, afin qu’ils invitent leurs équipes le temps d'une journée dans les allées de l'IAA.

Des partenariats gagnants-gagnants avec des acteurs de référence

2020 s'annonce sous les meilleurs auspices, avec des perspectives fortes de développement pour la FFC.

Notre salon SOLUTRANS a pris ces dernières années une dimension internationale incontournable. L’accréditation par l’OICA* en 2019 nous a conféré la reconnaissance de 37 pays à travers le monde, consacrant SOLUTRANS au rang des toutes meilleures manifestations mondiales de la Mobilité. Une aura grandissante qui contraint la FFC à développer l'évènement et lui apporter lors de chaque édition son lot de nouveautés et d'actions pour satisfaire le plus grand nombre de professionnels. A ce titre, la FFC a mandaté un cabinet international spécialisé, pour l'accompagner dans le développement futur du Salon. AMR International  nous fournit ainsi une étude extrêmement précise sur les contours de SOLUTRANS à moyen et long terme.

Lors du dernier SOLUTRANS, nous avons également lancé MOBILI'JOB, notre plateforme d'emploi destinée à tous les métiers de la filière, en partenariat avec Monster. Ce site web s'adresse aux recruteurs, qui peuvent y déposer un descriptif de leur entreprise et proposer leurs offres. Quant aux candidats, ils visualisent l'ensemble des offres en fonction de leur profil, en un lieu unique. Ce projet se donne pour mission de devenir le réflexe emploi de toute la filière.

Son succès sera intimement lié au volume d'offres déposées par les professionnels et aux candidatures disponibles.

Par ailleurs, nous venons tout juste de signer un partenariat historique avec les 6 400 sites du réseau PSA Aftermarket (Peugeot, Citroën, Euro Repar Car Service, Opel), qui leur permet désormais d'utiliser la plateforme propriétaire TRIBU, facilitant la cession de créance. Nul doute que ce rapprochement ouvrira la voie à d’autres fructueuses collaborations.

En 2020, La FFC et Worldskills France*, grâce à des valeurs et volontés communes pour mieux promouvoir l’excellence métier auprès des jeunes, vont accentuer leur collaboration déjà existante à travers une convention de partenariat. L’objectif consiste à véritablement installer les notions d’accélérateurs de carrières, de formation et réseau que représente le mouvement Worldskills France pour les jeunes en formation dans le secteur. En 2023, Worldskills France et Lyon accueilleront la compétition mondiale, avec plus 80 pays représentés, une opportunité de visibilité et promotion des métiers de la carrosserie sans précédent.

"2020 constitue un millésime d'actions pour la FFC, dont vous serez les témoins privilégiés, semaine après semaine. La Fédération Française de Carrosserie poursuit sa mission d'accompagnement de la filière, dans l'intérêt de tous ses adhérents, dont les enjeux sont immenses", conclut Patrick CHOLTON, Président de la FFC et Président de SOLUTRANS.

 

*À propos de WorldSkills France :

 

En France, la WorldSkills Compétition est préparée, relayée et coordonnée par WorldSkills France et soutenue par de nombreux partenaires : Pouvoirs publics nationaux, régionaux, partenaires sociaux, entreprises et organismes de formation. WorldSkills France coordonne les processus de sélection régionaux puis nationaux qui aboutissent à la constitution de l’Équipe de France des Métiers qui défendra les couleurs de la France lors de la compétition internationale. Par sa forte implication dans le réseau international de WorldSkills, WorldSkills France contribue activement à valoriser le niveau de compétences et à renforcer l’image de marque des métiers et de la formation professionnelle qualifiante. Pour plus d’informations : www.worldskills-france.org

 

*À propos de l’OICA :

L’OICA est l’Organisation Internationale des Constructeurs Automobiles et été fondée en 1919. Elle regroupe les fédérations automobiles du monde entier, représentant ainsi 37 pays fabricants d'automobiles en Europe, en Amérique et en Asie. L’OICA est la seule organisation non gouvernementale de constructeurs automobiles et de camions accréditée auprès des Nations Unies et représente les intérêts techniques des institutions et organisations internationales. Les pays membres se sont engagés à améliorer la sécurité routière et la protection de l'environnement et contribuent activement à l'harmonisation mondiale des réglementations et normes techniques. L'OICA recueille et publie également des statistiques internationales et coordonne le calendrier annuel des salons automobiles dans le monde entier. Son actuel Président est M. FU Bingfeng, qui succède à Christian PEUGEOT, Président du CCFA.

 A propos de la FFC :

Seule fédération économique du paysage à représenter l'amont et l'aval de la filière, la FFC regroupe à la fois les Equipementiers, les Carrossiers-Constructeurs ainsi que les professionnels de la mobilité, comprenez l'ensemble des métiers de Services à l'Automobile, réunis sous la bannière FFC Mobilité Réparation et Services. Au quotidien, la Fédération accompagne ses adhérents dans les évolutions de leurs métiers aux plans techniques, réglementaires, sociétaux. Sa mission est soutenue et rythmée par deux grands évènements bisannuels, EQUIP AUTO pour les Services de l’Automobile, et SOLUTRANS, propriété unique de la FFC, pour la filière des Véhicules Industriels. 

Contact PRESSE : Frédéric RICHARD – frederic.richard@ffc-carrosserie.org – 06-82-87-69-34


depannage 1.jpg

Un nouveau métier Dépanneurs - Remorqueurs- Fouriéristes au sein de la FFC Mobilité

Les professionnels du dépannage-remorquage-fourrière rejoignent la FFC Mobilité Réparation et Services. Ils bénéficieront ainsi de services exclusifs et des représentations de la FFC au sein des organes de décision de la filière.

Une excellente nouvelle pour les deux parties. Les dépanneurs, conduits par Alain BONZI, qui est également président de l’U2P 74 (Union des Entreprises de Proximité en Hante Savoie), sont en France au nombre de 1 500. Ces professionnels ont un réel besoin de se structurer au sein d’une organisation professionnelle reconnue. Au sein de la FFC, ils trouveront de façon générale tous les services dédiés à leur métier, mais aussi une proximité avec les carrossiers-constructeurs qui réalisent leurs véhicules professionnels 

Mais les défis de la profession sont nombreux : « Notre profession est parfois décriée et a besoin d’évoluer. Les professionnels du dépannage et du remorquage ont besoin de se fédérer autour d’une organisation professionnelle connue, reconnue et active afin de bénéficier de davantage de reconnaissance, notamment auprès des pouvoirs publics », explique Alain BONZI. Il est aussi nécessaire de clarifier auprès de tous les acteurs du métier les notions de conformité du matériel mis à disposition des professionnels du secteur, et notamment le respects des règles de conduite et la surcharge. Enfin, grâce à la voix portée par la FFC, Alain BONZI espère aussi parvenir à convaincre les pouvoirs publics d’une nécessaire refonte de l’arrêté 75 qui régit la profession qui comprend environ 1 500 sociétés en France.