Une aide de 50 000 euros pour l'achat d'un véhicule industriel électrique

Une aide de 50 000 euros pour l'achat d'un véhicule industriel électrique

Le 15 décembre, la FFC et son président, Patrick CHOLTON, participaient à un conseil interministériel pour le développement et l’innovation dans les Transports. Cette réunion, organisée à l’initiative de Jean Baptiste DJEBBARI, ministre des Transports, et Agnès PANNIER-RUNACHER, ministre déléguée chargée de l’Industrie, avait pour objet de présenter la stratégie des pouvoirs publics en matière de développement de la filière VI-VU en France.

Mais la principale annonce ayant retenu l’attention des participants est bien entendu la mise en place d’une aide d’état pour l’achat d’un véhicule industriel (camion, autobus, autocar) fonctionnant à l’électricité (batterie ou pile à combustible).

En effet, afin d’encourager le développement des véhicules lourds zéro émission, 100 M€ du plan France Relance seront dédiés au soutien à l’acquisition de camions, autobus ou autocars fonctionnant à l’électricité ou à l’hydrogène, pour les deux prochaines années. Les montants annoncés sont de 50 000€ pour les camions et de 30 000€ pour les autobus et autocars. Cette nouvelle aide est cumulable avec le dispositif du suramortissement pour les véhicules lourds utilisant des énergies propres, qui a été récemment prolongé jusqu’au 31 décembre 2024 dans le projet de loi de finances. Pour un camion électrique, le cumul des deux aides peut s’élever jusqu’à 100 000€.

Un décret mettant en application cette mesure sera publié prochainement. Un premier bilan de ce dispositif de soutien sera réalisé dans les 6 mois.

Avec TRM24.fr


En 2021, SOLUTRANS lance son DIGITAL SHOW

En 2021, SOLUTRANS se double en première mondiale d'un DIGITAL SHOW pour le secteur du véhicule industriel et urbain

En 2021, SOLUTRANS s’enrichit d’une édition digitale inédite dans le secteur du véhicule industriel et urbain : SOLUTRANS DIGITAL SHOW. En parallèle du salon physique, qui se tiendra du 16 au 21 novembre 2021 à Lyon Eurexpo, cette version online s’adresse à tous les exposants et visiteurs, en anglais et en français.

Cette double exposition renforce les synergies entre les événements physiques et numériques et vient enrichir l’expérience salon des exposants et des visiteurs.

« À l’écoute des besoins et des tendances de demain, nous réfléchissions à une déclinaison online de l’événement depuis quelques années déjà. La crise n’a fait qu’accélérer cette transformation qui souligne aujourd’hui l’importance des outils digitaux », explique Patrick Cholton, Président de la FFC et de SOLUTRANS.

SOLUTRANS DIGITAL SHOW, miroir dématérialisé du salon
Pour accéder au salon et à la matérialisation en ligne de tous les halls d’Eurexpo, l’internaute se connecte simplement, au moyen de son badge d’accès, sur le SOLUTRANS DIGITAL SHOW.
Reflet du salon physique, la version online propose aux visiteurs internautes de s’immerger dans un espace interactif dans lequel ils peuvent visiter les stands des exposants, y pénétrer et découvrir leurs nouveautés en un clic.
Ils peuvent interagir avec eux au moyen d’un chat vidéo en direct, regarder les présentations produit et télécharger les documents (plaquette, fiches produit…) disponibles en ligne.Enfin, ils bénéficient d’un accès aux conférences et autres évènements du salon, retransmis en direct, au cœur du SOLUTRANS DIGITAL SHOW.

SOLUTRANS DIGITAL SHOW : un accès « illimité » au salon
Le SOLUTRANS DIGITAL SHOW permet aux visiteurs de prolonger leurs visites physiques et d’accéder à tout moment au salon en ligne pour consulter l’offre des exposants qu’ils n’auraient pas eu le temps de rencontrer.
Le SOLUTRANS DIGITAL SHOW, qui sera prolongé de quelques jours après le salon physique, va aussi permettre aux visiteurs les plus éloignés géographiquement du salon, qui ne faisaient habituellement pas le déplacement de profiter de l’intégralité de l’offre des exposants.

SOLUTRANS DIGITAL SHOW : une visibilité accrue pour les exposants
Le SOLUTRANS DIGITAL SHOW s’invite comme un nouveau service, unique au monde dans le secteur du véhicule industriel et urbain, à destination exclusive des exposants du salon physique.
En effet, à l’occasion de son lancement, une DIGITAL Box est incluse dans le forfait de participation au salon physique pour tous les exposants. Elle comprend un stand sur le SOLUTRANS DIGITAL SHOW.
En fonction des besoins, des envies ou des messages à faire passer, les exposants peuvent accroître leur visibilité en augmentant la taille de leur stand, en ajoutant des séances de live chat avec leurs équipes, des vidéos additionnelles…
Les exposants de SOLUTRANS peuvent ainsi concevoir leur stand digital en même temps que leur espace physique dans les halls d’EUREXPO.
Enfin, la durée étendue de la version digitale peut leur permettre de renforcer significativement le ROI du salon SOLUTRANS.

Grâce au SOLUTRANS DIGITAL SHOW, les exposants s’assurent un visitorat élargi au monde entier, dans le cadre d’une expérience nouvelle et interactive.

« Parce que rien ne remplace complétement une visite dans les allées du salon, nous continuerons d’encourager les professionnels à venir sur place pour toucher du doigt les nombreuses solutions déployées dans toute la filière VI-VU. En 2021, SOLUTRANS s’étendra de nouveau, avec un hall supplémentaire, plus de contenus, et une zone de démo extérieure encore plus vaste. L’occasion de  participer aux démonstrations et essais de véhicules “nouvelles énergies”, qui seront présentés sur la plus grande piste d’essais d’Europe », conclut Patrick Cholton.

 


La cession de créance de la FFC plébiscitée par le groupe MAURIN

La cession de créance de la FFC plébiscitée par le groupe MAURIN

Le Groupe MAURIN, premier distributeur national de véhicules de marque étrangère et 6ème groupe de distribution au niveau national, transforme l’essai avec la FFC Mobilité Réparation et Services ! 

Après une année de tests dans 25 carrosseries du Groupe, la direction du groupe MAURIN étend sa collaboration avec la FFC à l’ensemble de ses 103 sites. Désormais, l’outil TRIBU est à la disposition de tous les collaborateurs en réception carrosserie. Pour Jean Philippe MATHIEU, responsable des activités carrosserie du groupe MAURIN : “L’outil de la FFC permet au Groupe de ne plus avoir à gérer le risque financier dû aux multiples chèques des clients gardés dans un tiroir. TRIBU apporte en plus un nouveau moyen de paiement apprécié par les clients qui ne s’occupent plus de rien”.

Selon Patrick NARDOU, président de la FFC Mobilité Réparation et Services : “la reconnaissance par le Groupe MAURIN de la pertinence de notre outil TRIBU est une grande fierté. Je suis convaincu que son utilisation dans toutes les carrosseries du Groupe leur permettra de gagner en efficacité, tout en évitant les impayés“.

Pour rappel, TRIBU est une plateforme informatique de gestion de sinistres automobiles par cession de créance. TRIBU permet notamment de simplifier les démarches administratives liées à ce process de règlement auprès d’un carrossier-réparateur non agréé par l’assureur. Grâce à la cession de créance, le client n’a plus besoin d’avancer les frais de remise en état, en attendant que son assurance le rembourse. Il laisse au carrossier-réparateur le soin de se faire régler directement par la compagnie d’assurance. Cela offre par ailleurs au professionnel la garantie d’être réglé.

Alors que ce procédé administratif se démocratise depuis quelques années, la simplification des démarches que permet la plateforme TRIBU séduit de plus en plus de professionnels ne disposant pas des agréments de toutes les compagnies d’assurance. En 2019, la FFC Mobilité Réparation et Services a enregistré plus de 21 000 dossiers traités avec succès par TRIBU.


TUTORIEL EXPRESS POUR LA SIGNALISATION ANGLES MORTS au 1er janvier 2021

Le délai de mise en œuvre opérationnel de la mesure étant contraint, sans attendre la publication de l’arrêté précisant les conditions relative à l’obligation d’apposer une signalisation ‘angles morts’, la FFC CONSTRUCTEURS vous propose un tutoriel pour vous permettre de prendre en compte dès à présent les dispositions à respecter.

 

 

 


Le réseau AXIAL rejoint la FFC

Le réseau AXIAL rejoint la FFC

Après plusieurs mois d’échanges constructifs, le réseau AXIAL a signé pour plusieurs années un partenariat avec l’activité Carrossiers-Réparateurs de la FFC Mobilité Réparation et Services. 

Lors du salon Equip Auto 2019 en octobre dernier, la Fédération Française de Carrosserie a largement accueilli ses adhérents dans un cadre convivial et professionnel. Une exposition de choix pour présenter les trois branches de la FFC, Carrossiers-Constructeurs, Equipementiers et Mobilité Réparation et Services.

L’enseigne AXIAL, créée en 1986 par la FFC pour les carrossiers indépendants, exposait elle aussi. Bien qu’elle se soit éloignée peu à peu de celle-ci au fil des années, elle s’est  montrée particulièrement intéressée par les services proposés par la FFC Mobilité Réparation et Services.

Après plusieurs mois d’échanges et de tests, Axial  a donc signé pour plusieurs années un partenariat avec la FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs. La Fédération apportera désormais à un tarif négocié son panel de services à la carte aux sites du réseau de carrosserie qui le souhaitent.

Jean Pierre Ricaud Président du réseau déclare : “Ce nouveau panel de services doit permettre d’apporter des réponses pertinentes aux interrogations de nos adhérents et aussi donner envie aux futurs adhérents de nous rejoindre”.


L'ANFA publie son Autofocus de l'emploi dans l'Automobile

L'ANFA publie son Autofocus de l'emploi dans l'Automobile

En 2019, les établissements de la branche des services de l’automobile ont procédé à plus de 54 500 recrutements, hors contrats d’alternance. Ces recrutements ont eu lieu pour répondre à un accroissement de l’activité et sont donc le signe de la progression de l’emploi dans la branche, mais également et dans leur majorité, pour pallier des départs (démissions, retraites, fi ns de contrat) ou pour motif de remplacement (arrêts maladie, congés maternité, etc.). Cet Autofocus restitue les résultats d’une enquête de grande ampleur menée auprès des établissements de la branche, portant sur l’année 2019 et réalisée au début de l’année 2020, avant la crise sanitaire liée à l’épidémie du Covid-19 et la crise économique qu’elle a engendrée. L’année 2019 s’inscrit dans un contexte économique positif : la branche des services automobiles a connu une progression de l’emploi de 7,1 % entre 2014 et 2019, soit une hausse de 27 850 salariés. Malgré les incertitudes que la crise économique fait peser actuellement, il nous a semblé essentiel de revenir sur les enseignements de l’année passée : connaitre et comprendre les mécanismes du recrutement lors d’une dynamique positive nous aidera à accompagner les établissements si la conjoncture s’inverse. Et ce d’autant plus que les entreprises recrutent quel que soit le contexte économique. Même en temps de crise, les établissements font face à des départs et doivent renouveler leur main d’œuvre.


La FFC lance son propre studio TV

La FFC lance son propre studio TV

Après de long mois de gestation, la FFC présente son nouveau projet, sous forme d’un studio TV qui prend place dans ses murs, avec la promesse de programmes exclusifs à forte valeur ajoutée, pour les filières du véhicule industriel et urbain et de l’Automobile.

Le Studio TV-FFC est l’aboutissement d’une réflexion globale sur la communication de la filière.

Tandis que les secteurs de la mobilité (automobile, poids lourd et services) souffrent d’un manque d’exposition, en dehors de sa presse spécialisée, “nous avons souhaité donner un nouvel élan à la mise en lumière de nos actions et de celles de nos partenaires, adhérents et évènements”, commente Patrick CHOLTON, président de la FFC. La FFC a ainsi choisi le média TV pour véhiculer ses idées, son histoire, auprès du plus grand nombre.

Dès l’été, nous avons aménagé un espace dédié au futur studio, et réalisé les adaptations nécessaires à la mise en place techniques des équipements.

Au début du mois de septembre, c’est La Sphère des Possible, notre partenaire événementiel (SOLUTRANS, Les Rencontres de la Filière), qui est venu installer le studio, ainsi que le décor, aux couleurs de la FFC, bien sûr.

Nous avons opté pour un plateau de type journal télévisé, qui couvrira la plupart de nos besoins. Deux caméras tourelles de dernière génération permettent de balayer tous les angles du plateau. Elles sont motorisées et pilotables à partir de la régie. Un système extrêmement performant et particulièrement ergonomique et flexible, puisque le studio peut être piloté la plupart du temps par une seule personne.

Avec le Studio TV-FFC, notre but consiste à proposer un nouveau média de qualité pour faire passer nos messages. La période actuelle, qui justifie l’éloignement physique des personnes, accentue le besoin de se retrouver, de communiquer avec forces sur nos atouts et notre dynamisme. Grâce à l’image, nous recréerons l’interaction physique, par le biais d’entretiens entre experts de la filière, mais également de webinars, diffusés en streaming ou enregistrés. Et ce, de manière bien plus professionnelle et qualitative que les désormais traditionnelles réunions en visio-conférence.

Nous mettrons également ces installations à la disposition de nos adhérents et partenaires, qui pourraient, eux aussi, avoir besoin de communiquer à grande échelle avec des moyens technique de dernière génération. Ce dernier exemple entre dans le champ des prestations proposées par notre service FFC Communication, qui offre déjà des prestations d’agence à des tarifs préférentiels pour nos adhérents.

La première émission se tiendra en direct sur notre chaine youtube, dans les toutes prochaines semaines. vous recevrez très vite les informations relatives au premier Grand Direct du Studio FFC TV !


Les Rencontres de la Filière reportées en mars 2021

Les Rencontres de la Filière reportées en mars 2021

Suite à l’évolution de la situation sanitaire, la FFC et son président, Patrick CHOLTON, prennent la décision de reporter Les Rencontres de la Filière, initialement prévues le 26 janvier prochain,

le 9 Mars 2021

au Matmut Stadium-Gerland de Lyon.

L’évènement se tiendra donc le mardi 9 Mars 2021. Son programme reste néanmoins inchangé, avec la plénière, les conférences, la présentation des véhicules…Nous comptons bien entendu sur votre présence en janvier prochain.

L’année 2021 doit se présenter, pour l’ensemble de la Filière, comme celle de la reprise et du dynamisme économique. Ce n’est qu’ensemble que nous surmonterons les difficultés.

Les Rencontres de la Filière, tout comme SOLUTRANS quelques mois plus tard, marqueront notre volonté à tous de capitaliser sur nos forces.

En savoir plus


Information FFC CONSTRUCTEURS - Autoradio - Radio numérique terrestre (RNT) – Obligation fin d'année 2020

Attention lors de la livraison d’un véhicule neuf possédant un autoradio à ne pas vous mettre hors la loi.

La loi relative à la modernisation de la diffusion audiovisuelle et à la télévision du futur imposait au 21 juin (jour de la fête de la musique) la mise sur le marché d’appareil compatible DAB / DAB+.

Ceci intègre les terminaux équipant les véhicules automobiles.

En date du 19 décembre 2018 le CSA a annoncé que le niveau de couverture de la diffusion des services de radio par voie hertzienne en mode numérique en France avait franchi le seuil des 20%.

Ce taux de couverture minimum atteint fin 2018 a déclenché un calendrier d’obligation du coté des fabricants de récepteurs.

Les véhicules automobiles de catégorie M équipé de récepteurs radio font partie du plan de déploiement, ainsi c’était 18 mois après le seuil franchi des 20% que les véhicules neufs devaient être livrés conformes.

Cependant, des dispositions particulières ont été arrêté le 17 juin 2020 par une loi relative à diverses dispositions liées à la crise sanitaire et le délai d’équipement des véhicules est porté à 2 ans donc cela sera pour la fin d’année 2020.

Une échéance à retenir pour vos futures livraisons de véhicules en fin d’année.

En quoi consiste le DAB+ ?

Il s’agit de la diffusion de la radio par voies numériques, c’est le même type de mutation que la TNT il y a quelques années mais pour la radio.

Les bénéfices de format de diffusion sont multiples tant pour les auditeurs que pour les radios elles-mêmes.

La radio numérique terrestre sous technologie DAB+ offre un son de meilleure qualité et permet une bien meilleure continuité d’écoute en voiture. La diffusion sur les principaux axes routiers permettra d’écouter la radio sans interruption sur de longues distances.

Le DAB+ permettra l’arrivée de nouvelles stations et contribue à renforcer la diversité de l’offre avec de nouveaux formats. Le DAB+, c’est également la capacité d’enrichir le flux audio avec des données visuelles numériques.

Ce nouveau format vient compléter la FM qui ne stoppera pas les diffusions cependant nous pouvons peut-être nous attendre à une fin de la Modulation de Fréquence à moyen ou long terme comme la télévision en VHF/UHF a disparu il y a quelques années.

 

La France est a la traine dans ce format de diffusion, certains pays voisins ont déjà imposé cette norme DAB+. La Norvège a désactivé la FM il y a 2 ans au profit du DAB+. La Suisse, le Royaume Uni ont déjà établi ce standard avec 90% des voitures neuves qui possèdent ce type d’équipement.

Concernant la diffusion d’émission de vos radios, elles ont déjà commencé, reste à vérifier si vous êtes dans une région ou la RNT (version française de DAB+) est déjà déployée.

A la fin de l’année, tous les véhicules neufs prétendront à une radio plus complète et plus riche mais avec cette échéance pour les constructeurs et carrossiers qui vont devoir gérer les fins de stock.

J. GILLET


Tribune Libre de Patrick CHOLTON, président de la FFC

Faire face au COVID-19, c'est aussi un état d'esprit !

Tandis que les pouvoirs publics multiplient les annonces, anxiogènes pour certaines, la FFC – Fédération Française de Carrosserie, veut délivrer un message d’optimisme.

La Fédération réaffirme que l’économie doit et peut reprendre son cours normal, en dépit de la situation. D’évidence, l’ensemble des règles sanitaires, de distanciation, de port du masque etc. doivent être respectées et encouragées, mais il ne faut pas céder à la facilité de l’attentisme.

Les aides proposées par l’État aux entreprises, ne constituent pas une fin en soi et ne sauraient pallier durablement la frilosité d’entreprendre. Nous devons tous prendre conscience que c’est maintenant que se joue non pas la reprise, mais la survie de nombreuses entreprises. Car l’économie reprend ses droits un peu partout en Europe, et l’Italie, l’Allemagne, la Suède…, redémarrent fort et risquent de profondément modifier le paysage business de nos activités.

Au siège de la FFC, les protocoles sanitaires sont en tous points respectés, nous allons même au-delà. Cela pour permettre à tous nos salariés de reprendre le travail sans risque, tel que le préconise le gouvernement. A ce titre, notre activité de soutien quotidien aux adhérents s’est maintenue, sans aucune interruption, ni baisse d’intensité, depuis le mois de mars.

Depuis la rentrée de septembre, l’ensemble du personnel dédié à l’organisation des prochains évènements de la FFC (Rencontres de la Filière et SOLUTRANS) ainsi que nos partenaires, se mobilisent pour la réussite de ces évènements, en dépit des restrictions. Les deux manifestations auront donc bien lieu, dans le respect le plus strict du protocole sanitaire.

Le 17 novembre prochain, les Rencontres de la Filière vont accueillir près de 300 personnes le temps d’une journée, pour la seule manifestation européenne de l’année, dans notre secteur. Nous sommes fiers de tenir dans ce contexte, cette année encore, le plus grand rassemblement de véhicules industriels “nouvelles énergies”, avec la présence de tous les constructeurs VI.

Et alors même que la FFC refuse de céder à l’immobilisme, ce sont les pouvoirs publics qui semblent nous emboiter le pas, avec un soutien récent et officiel au secteur de l’évènementiel. Jean Baptiste LEMOYNE, secrétaire d’État chargé du Tourisme, vient de s’exprimer en faveur de la tenue d’évènements à destination d’une “clientèle d’affaires”. Cela prouve bien que la reprise d’un climat d’affaires à très court terme, est aujourd’hui primordiale pour le gouvernement. Notre filière doit montrer que ce message porte, au-delà des Salons, Foires et Séminaires. Comme nous le faisons depuis maintenant 7 mois, respectons scrupuleusement les protocoles sanitaires et poursuivons les efforts initiés par notre filière avant la crise du COVID-19 !