Reforme-taxe-apprentissage-FFC

La réforme de l’apprentissage est en marche !

La loi pour "la liberté de choisir son avenir professionnel" 2018, liée à la réforme engagée par le gouvernement actuel et publiée au Journal officiel du 5 septembre 2018, a pour objectif d’anticiper les mutations économiques et sociétales en termes de compétences. Quels impacts pour l'apprentissage ?

Dans la cadre de l’apprentissage, différentes mesures sont prévues par cette nouvelle loi, visant notamment à favoriser l’embauche d’un apprenti et à inciter les jeunes à entrer en apprentissage.

Parmi les points principaux, on relèvera que l’âge limite d'entrée en apprentissage passe de 26 à 29 ans révolus.

Par ailleurs, l’entrée en contrat et la durée d’apprentissage sont assouplies : la signature d’un contrat est désormais possible hors rentrée scolaire et permet une entrée en apprentissage tout au long de l’année. Le contrat peut être conclu à durée indéterminée ou déterminée.

En outre, la durée du contrat d’apprentissage peut varier de 6 mois à 36 mois selon le diplôme ou le titre préparé.

Pour sa part, la rupture du contrat sera possible d’un commun accord, soit pour faute grave ou inaptitude constatée par le médecin du Travail, soit en cas de force majeure ou d’exclusion définitive du CFA. Dans le cas du décès de l'employeur, l'apprenti peut saisir le médiateur.

Aide aux entreprises simplifiée

Les entreprises de moins de 250 salariés employant un apprenti, pourront bénéficier d’une aide unique pour les contrats d’apprentissage conclus à compter du 1er janvier 2019, en vue de préparer un diplôme ou un titre de niveau inférieur ou égal au BAC. Cette aide vient en remplacement de l’aide TPE jeunes apprentis, de la prime régionale à l’apprentissage pour les TPE, de l’aide au recrutement d’un apprenti supplémentaire et du crédit d’impôt Apprentissage. D'autre part, l'exonération des cotisations sociales peut être totale ou partielle selon la taille de l’entreprise ou la qualité d’artisan.

Les frais de formation, les frais annexes sous certaines conditions (hébergement, restauration, équipement, mobilité internationale), les frais de formation du maître d’apprentissage et d’exercice de sa fonction seront pris en charge par les opérateurs de compétences (OPCO anciennement OPCA).

La rémunération des apprentis  est revalorisée et variable selon l’âge et la progression dans le cycle de formation. Les plus âgés verront leur rémunération s'aligner sur le Smic.

Une aide de l’Etat est prévue au jeune apprenti pour l’obtention du permis de conduire (500 euros), financée par France compétences, nouvelle instance nationale quadripartite.

Enfin, les Régions organiseront des journées annuelles d’informations sur les métiers et les filières professionnelles aux niveaux régionales.

Les CFA évoluent pour devenir Organismes de Formation (OF)

La loi modifie également les modalités de création et de fonctionnement des OF, qui voient leurs missions évoluer, notamment vers une activité de formation continue.

Cette ouverture à la formation continue ayant pour objet de mieux correspondre aux besoins en compétences des entreprises du territoire.

Le financement des OF est modifié : les contrats d’apprentissage seront désormais financés sur la base de "coûts contrats". A chaque contrat d'apprentissage signé, une somme sera ainsi versée au OF. Sachant que ce financement sera désormais assuré par les opérateurs de compétences (OPCO, anciennement OPCA).

 Cette liste n’est pas exhaustive et certaines mesures sont en attente du Décret d’application.

Dominique PETRO, responsable de la Formation FFC

 

Des services en ligne sont disponibles sur le site officiel de l’alternance, permettant de simuler la rémunération ainsi que le montant accordé au titre des aides dans le cadre d’un contrat en alternance.


Lycée des Métiers entre Meurthe et Sânon

L’offre de formation du Lycée des Métiers entre Meurthe et Sânon

Le Lycée des Métiers Entre Meurthe et Sânon situé à Dombasle-sur-Meurthe (54), intervient au titre de la formation initiale, sur tous les volets de la carrosserie, et ce, en formant et en préparant les jeunes aux différents métiers clés de la filière, répartis en 3 grands ateliers.

La formation en Carrosserie Construction est dispensée aux BAC PRO, au moyen d'un atelier de construction composé de toutes les machines nécessaires (Cisaille/guillotine CN, presse-plieuse CN, poinçonneuse hydraulique, postes à souder MIG/MAG et TIG...)  La seconde partie est destinée à l’aménagement, le montage et la transformation des véhicules. La carrosserie réparation dispense pour sa part la formation aux CAP et aux BAC PRO. Les réparateurs sont équipés avec tout l’outillage traditionnel du carrossier, les bancs de mesure et de contrôle de soubassement, ainsi que le redressage de structure. Ils disposent aussi de tout le matériel nécessaire pour le débosselage sans peinture et de réparation pare-brise. Enfin, la Peinture en carrosserie dispose d'une formation dispensée en CAP. Certains jeunes qui intègrent la formation sont issus de SEGPA ou sont des primo-arrivants. Ils peuvent bénéficier de 2 cabines de peinture, 2 laboratoires de préparation et 2 aires de préparation d’éléments ou de véhicule.


FFC, Formation, Cession de créance, libre choix

Les formations à la cession de créance reprennent !

Le 4 décembre dernier, la FFC, organisme de formation, a relancé son programme de formation à la cession de créance, en débutant par une cession à Clermont-Ferrand.

Compte tenu du succès grandissant rencontré par la cession de créance, de plus en plus de carrossiers-réparateurs ressentent le besoin de se former à cette procédure particulière et à l'utilisation de l'outil informatique développé par la FFC, le logiciel TRIBU. Pour rappel, la cession de créance est une procédure administrative qui permet à un client automobiliste d'éviter d'avancer les frais de réparation de son véhicule, et ce y compris dans un garage non agréé par sa compagnie d'assurance.

A ce titre, des demi-journées de formation sont régulièrement organisées en France, et c'est désormais Christian CAPART, expert en relation des assurés et des gestionnaires, ainsi qu’en règlement de la réparation qui est chargé de dispenser la formation, assisté de Christophe BAZIN, secrétaire Général de la FFC Mobilité Carrossiers-Réparateurs. Lors de la cession du 4 décembre, 12 carrossiers étaient présents adhérents ou non de la FFC, indépendants et agents de marques, ainsi qu'un membre de la plateforme de gestion de sinistres Les Affranchis.

Au programme de cette cession relativement dense, comme nous le disions, il s'agit d'intégrer la notion de cession créance comme outil alternatif à la convention d’agrément de l’assureur, d'en maitriser le fonctionnement, ainsi que les formalités à appliquer, pour, in fine, être capable de la mettre en place avec un client.

Enfin, il est important de noter qu'en sa qualité d'organisme de formation référencé, la FFC dispense des formations prises en charge par les OPCA. La prochaine formation aura lieu le 22 janvier 2019 à Strasbourg et sera co-animée par Dominique PETRO, responsable de la Formation FFC. Renseignements au 01.44.29.71.14


Formation-FFC-Narcé

Le lycée Narcé nous présente ses nouveaux ateliers techniques

Projet initié par le lycée Narcé qui espérait une rénovation, l’établissement de Loire-Authion (49) se voit désormais doté de nouveaux ateliers flambant neufs, financés par La Région Pays de la Loire.

Suite à la sollicitation des enseignants et aux inspections portant sur l’état des installations techniques du lycée, la Région a conclu à une reconstruction totale des ateliers. Après 3 années de travaux, l’offre de formation proposée est désormais alliée à un ensemble cohérent et optimisé en termes d’infrastructure technique.

Ce qui a permis notamment aux jeunes formés, ainsi qu’à leur équipe enseignante, de prendre possession en mars dernier de leurs nouveaux ateliers sur une surface totale de 2000 m2, répartis en 6 espaces de formation dédiés exclusivement à la carrosserie. Ces espaces comptent parmi les équipements les plus actuels, ce qui enrichit le contenu pédagogique, puisque les jeunes peuvent apprendre à effectuer des changements d’éléments, des redressages, du ponçage de mastic… Pour la peinture, 5 cabines de préparation sont installées dont 2 chauffées pour la préparation et la peinture de petits éléments. Une cabine de peinture avec son labo de peinture complète ces espaces de préparation. On compte également un espace de fabrication avec cisaille, presse plieuse et poinçonneuse, le tout en commande numérique. Le travail dédié aux composites est aussi prévu avec son propre laboratoire et son système d’aspiration de grande capacité, pour répondre aux normes d’hygiène et sécurité actuelles. Et pour aller jusqu’au bout de la mise en situation réelle d’entreprise, un pôle d’accueil a même été aménagé afin de recevoir les clients des ateliers. Le résultat étant un outil de formation en adéquation avec les attentes des entreprises.

Le 18 décembre dernier, une soirée a été organisée afin de présenter ces nouveaux plateaux techniques à l’ensemble des partenaires. Différents acteurs de la formation ont été conviés ; d’une part les entreprises qui accueillent les jeunes en stage, et d’autre part les syndicats professionnels et les fournisseurs. En tout, une cinquantaine de professionnels de la carrosserie ont répondu présent."Nous sommes impressionnés par la qualité de votre outil de formation, vous avez les derniers équipements de la profession, ça donne envie de revenir à l’école", déclarait l'un d'entre eux à l'issue de la visite des installations.

Une belle occasion l’occasion de découvrir ou redécouvrir cet établissement qui forme tant à la carrosserie construction avec le BAC PRO, qu’à la réparation et la peinture avec le CAP et le BAC PRO ; et ce pour une capacité d’accueil de 130 jeunes, et un taux de réussite de 75-80 %. Cette année, pari réussi, la capacité d’accueil est atteinte et ce sont donc les 130 élèves qui auront l’opportunité de développer les compétences clés de la carrosserie dans des conditions techniques améliorées.

A ne pas douter que ces nouveaux ateliers ont participé à l’attractivité de l’établissement, qui réserve de nouvelles perspectives en apprentissage et en formation continue dans un avenir proche.