L’Estaca et GRUAU à la conquête d’un record

La célèbre école d’ingénieurs automobiles reçoit le soutien du carrossier tricolore dans son objectif d’atteindre l’an prochain les 400 km/h dans un véhicule électrique lors du Speed Week de Bonneville.

La Speed Week de Bonneville est à la vitesse ce que sont les 24 Heures du Mans à l’endurance. Un rendez-vous unique où se retrouvent chaque année au mois d’août, et ce depuis plus d’un siècle, des véhicules à deux, trois ou quatre roues, tous plus éclectiques les uns que les autres pour battre des records de vitesse sur cet immense lac salé du nord-ouest de l’Utah (Etats-Unis). Un must en matière de pilotage, mais surtout de conception, auquel peuvent prétendre les élèves ingénieurs de l’Estaca Laval.

Pour la première fois de son histoire, la célèbre école verra ses étudiants relever un immense défi dans la catégorie E2 réservée aux véhicules 100% électriques avec pour objectif d’atteindre les 400km/h avec leur Steamliner et de pulvériser la précédente marque établie à 345km/h. Dénommé “Estaca On The Salt”, ce projet vient de recevoir un précieux soutien puisque le constructeur-carrossier Gruau a décidé de soutenir ces étudiants dans leur démarche.

Précurseur en matière d’utilitaires (3,5t) électriques, le groupe basé au Mans soutiendra à double titre ce projet avec tout d’abord un apport financier, mais aussi avec la mise à disposition de compétences internes pour le développement de la motorisation électrique ainsi que sur l’aspect communication du projet. Ensemble, les deux partenaires tenteront de relever ce défi d’ici un peu plus d’un an (août 2017) en espérant que ce mythique rendez-vous ne soit pas annulé au dernier moment comme ce fut le cas lors des trois dernières années.