Chute des défaillances dans le commerce auto

Selon le dernier baromètre Altares-D&B, le nombre de redressements judiciaires, d’ouvertures de sauvegarde et de liquidations judiciaires a fortement baissé dans le commerce et la réparation automobile en 2015.
 
S’il suffisait d’un signe pour matérialiser la reprise du marché automobile français, ce serait celui-ci : l’évolution du nombre de défaillances d’entreprises dans le secteur l’an dernier. Il y en a eu beaucoup moins. D’après le dernier baromètre Altares-D&B, le nombre d’entreprises défaillantes dans le commerce et la réparation automobiles a baissé de 6,5 % sur 2015 (2050 entités défaillantes sur 2015, contre 2193 sur 2014). Et tous les types de défaillances y ont “contribué”. Le nombre d’ouvertures de sauvegarde a chuté de 43,1 % (29), le nombre de redressements judiciaires a baissé de 8,6 % (553) et le nombre de liquidations judiciaires s’est contracté de 4,5 % (1468).

Tous secteurs d’activité confondus, 63081 entreprises ont défailli l’an dernier en France, soit une hausse de 0,8 % sur 2014. Il y a eu 43178 liquidations judiciaires (+0,7 %) 18370 redressements judiciaires (+1,5 %) et 1533 ouvertures de sauvegarde (-5,4 %). “Plus de 10000 entreprises sont tombées en défaillance sur les seuls deux derniers mois de l’année 2015“, souligne Thierry Million, directeur des études Altares.