fond info adhérent

5 Mars 2021

Annonces du Premier Ministre Jean CASTEX

le 4 mars 2021

Evolution de la situation nationale :

  • la progression de l’épidémie se poursuit, directement liée à la progression du variant identifié en Angleterre ;
  • la contamination chez les personnes âgées continue de se réduire ;
  • les établissement de santé restent sous pression : 25 156 malades hospitalisés hier pour Covid, 3647 hospitalisés en réanimation, la pression ne se relâche pas ;
  • les situations territoriales sont contrastées ;
23 départements désormais sous surveillance renforcée :

  • concernant les 20 départements identifiés la semaine dernière, le virus continue de progresser, excepté dans les Bouches-du-Rhône et la Moselle,
  • les niveaux d’incidence dépassent le seuil des 250 pour 100 000 habitants dans tous ces départements ;
  • les Hautes-Alpes, l’Aisne et l’Aube rejoignent la liste des départements sous surveillance renforcée
Un dispositif particulier pour le département du Pas-de-Calais entrant en vigueur le 6/3 au soir :
  • confinement le week-end ;
  • fermeture des grandes surfaces commerciales non alimentaires de plus de 5000 m2 ;
Dans les 23 départements, des dispositions supplémentaires (entrant en vigueur à partir du vendredi 6 mars à minuit) :

  • fermeture des grands centres commerciaux de plus de 10 000 m2 ;
  • obligation du port du masque étendue à toutes les zones urbaines ;
  • réglementation ou interdiction de l’accès à certaines zones à risque de regroupements ;
  • les préfets pourront être amenés à interdire les manifestations quand elles présenteront de par leur organisation un risque de propagation de l’épidémie ;
Liste des 23 départements placés sous surveillance renforcée : Aisne, Hautes Alpes, Aube, Alpes Maritimes, Bouches du Rhône, Drôme, Eure et Loir, Meurthe et Moselle, Moselle, Nord, Oise, Pas-de-Calais, Rhône, Paris, Seine et Marne, Yvelines, Somme, Essonne, Var, Hauts de Seine, Seine Saint Denis, Val de Marne, Val d’Oise

2 recommandations du gouvernement :

  • faire l’effort collectivement de réduire nos contacts sociaux et familiaux (respecter le seuil des 6 personnes) ;
  • faire l’effort de ne pas se déplacer en dehors de son département ou de sa région ;
  • le recours au confinement reste le recours ultime et tout doit être fait pour l’éviter.
  • L’objectif du gouvernement est d’obtenir un effort collectif pour tenir ensemble par des mesures proportionnées et l’implication de tous, le temps que la vaccination produise ses effets.
la stratégie vaccinale :

3,2 millions de personnes déjà vaccinées dont 1,8 millions ont reçu les 2 doses ;

2 éléments vont accélérer fortement la vaccination :
les livraisons de doses vont s’accroître : en mars et avril seront livrées 22 millions de doses (soit 3 fois plus que les 7 millions livrées en février) ;

le recours au vaccin Astra Zeneca : sont éligibles à ce vaccin les personnes de 50 à 64 ans ainsi que les personnes de plus de 65 ans et les personnes avec pathologies et le risque de développer des formes graves. Le retour d’expérience du Royaume-Uni où des millions de personnes ont été vaccinées avec ce vaccin montre qu’il est aussi performant que les autres ;

le calendrier de la vaccination :
d’ici le 15 avril, l’objectif est de vacciner en 1ère injection 10 millions de personnes,
d’ici mi-mai, 20 millions soit la quasi totalité de la population volontaire de plus de 50 ans,
d’ici l’été les 2/3 de la population de plus de 18 ans ;

les modalités d’organisation de la vaccination :
pour les plus de 75 ans, la vaccination est ouverte dans les centres de vaccination. 28% ont reçu une 1ère dose ;

pour les plus de 50 ans, la vaccination est ouverte aux personnes avec co-morbidités pour lesquelles le médecin traitant reste le canal privilégié ;

il sera possible d’être vacciné chez le pharmacien à compter du 15/3 (une fois effectuée la livraison du vaccin Astra Zeneca) ;

pour les personnes entre 50 et 74 ans sans pathologie : la vaccination débutera à compter de mi-avril ;

les soignants sont éligibles à la vaccination depuis début janvier. A ce jour, 1/3 de l’ensemble des soignants est vacciné (40% des soignants en ephad).

une enquête sociologique récente a montré que les situations à risque de contamination les plus élevées restent les réunions privées, les repas et sur les lieux de travail quand la vigilance se relâche (dans la majorité des cas, des personnes symptomatiques qui ne se sont pas isolées).
L’enquête souligne aussi que si 60% des personnes se sont isolées de leurs proches dans l’attente du résultat du test, 40% ne l’ont pas fait.

g40vz
g3zhk
Toutes les informations FFC depuis le début de l'épidémie COVID-19

Les Contacts FFC

Didier DUGRAND, Délégué Général de la FFC et Secrétaire Général de la FFC Equipementiers -07 68 88 90 76

Benoît DALY, Secrétaire Général de la FFC Constructeurs - 06 20 75 28 36

Christophe BAZIN, Secrétaire Général de la FFC Mobilité Réparation et Services-Métier Carrossiers-Réparateurs - 07 68 86 88 46

Dominique BITTNER, Assistante FFC Mobilité Réparation et Services-Métier Carrossiers-Réparateurs - 01 44 29 71 29

FFC EXPERTS 0 147 147 627

Olivier FRANCOIS, Directeur du CFA de la FFC – 06 43 76 33 84

Dominique PETRO, Responsable du Service Formation de la FFC
06 09 75 00 99

Frédéric RICHARD, Directeur de la Communication de la FFC – 06 82 87 69 34

Patrick CHOLTON, président de la FFC - 06 83 84 42 74

Solange MANEIX, Assistante du président – 06 18 30 45 59

Philippe SANDRIN, Président de la FFC Constructeurs – 06 84 31 86 34

Jean Jacques MEROUR, Président de la FFC Equipementiers - 06 14 63 98 40

Patrick NARDOU, Président de la FFC Mobilité Réparation et Services - 06 50 39 53 17
facebook twitter youtube website