VI : la Csiam confirme un marché à 41 000 unités en 2015

Rassurée par un bon deuxième quadrimestre, la branche VI de la Csiam a confirmé les prévisions optimistes du début d’année, à 41 000 immatriculations en 2015, en progression de 9 %.

Si la prévision du marché VI réalisées par le Bipe (*) semblait optimistes en début d’année, elle s’avère aujourd’hui réaliste après le retournement du marché opéré au second quadrimestre. En effet, en baisse de 2 % à fin avril, le marché des VI (plus de 5 tonnes) est en hausse de 8,4 % à fin août, à 26 144 immatriculations. L’inversion de tendance concerne les porteurs qui, après une baisse de 15% au premier quadrimestre, ne recule plus que de 3 % à fin août, avec 11 049 unités. Le marché des tracteurs a accéléré, avec une progression de près de 18,7 % à fin août, à 15 095 unités.

Ainsi, la branche VI de la Csiam confirme aujourd’hui un marché à 41 000 unités en 2015, en progression de 9%, rappelant toutefois que “ce volume est encore loin du niveau d’avant-crise de 2009 et reste trop faible pour permettre une bonne santé économique de la filière”.
Le leader du marché Renault, avec 7 064 ventes à fin août, progresse faiblement (+3,3 %) mais est la seule marque, avec DAF, à progresser sur le segment des porteurs (+5,5 %, à 3 994 unités). DAF, qui avait particulièrement souffert en 2014, revient fort, à +17,9 % avec un total de 2 962 immatriculations (grâce à ses fortes ventes de tracteurs : 2 247 unités, +23,7 %). MAN gagne pour sa part 18 %, à 2 799 immatriculations, grâce à un bond de 48 % de ses tracteurs, à 1 842 unités.