Pièces de carrosserie : les prix en hausse de 1,8 % à mi-juin

Selon l’étude trimestrielle de l’Association Sécurité et Réparation Automobiles (SRA), les constructeurs ont augmenté en moyenne le prix de leurs pièces de carrosserie de 1,8% au deuxième trimestre (sur 12 mois glissants).

Après avoir réalisé une hausse moyenne de 1,15% du prix de leurs pièces de carrosserie au 1er trimestre, les constructeurs ont à nouveau augmenté de 0,5% en moyenne leurs prix au 2e trimestre. Sur 12 mois glissants, le prix des pièces captives est ainsi en hausse de 1,8%, relève SRA. L’augmentation opérée par les constructeurs est donc relativement faible mais reste supérieure à celle des prix à la consommation qui marque une hausse de 0,2% sur le deuxième trimestre.

Sur les 22 marques analysées, 3 ont augmenté leurs prix ce trimestre (Dacia, Kia et Opel) et 2 les ont baissés (Ford à -0,2%) et Volvo (à -1,5%). La hausse moyenne de 0,5% sur le trimestre a en fait été tirée essentiellement par celle réalisée par Kia : +9,7%. Sur douze mois, la marque coréenne affiche ainsi une hausse de 7,7% de ses prix, la plus élevée du marché. “En avril, nous avons effectué un réajustement de certains prix dans notre tarif. Ce réajustement provient d’un travail de mise en cohérence de certains de nos prix qui n’a pas vocation à être réitéré pour les prix déjà traités“, nous a expliqué la porte-parole du constructeur. “Dans le prolongement de ce travail de mise en cohérence, nous devrions procéder, au cours du second semestre, à des réajustements à la baisse de certains prix faisant également partie du panier observé par le SRA, ce qui pourra pondérer la hausse constatée“, ajoute-t-elle.
Sur douze mois glissants, après Kia, c’est Nissan qui a réalisé la plus forte hausse de prix à +4,7% tandis que quatre marques affichent une baisse de leurs tarifs : celles du groupe FCA (Alfa Romeo à -0,26%, Fiat à -0,27% et Lancia à -0,55%) et Volvo (-1,51%).
Les constructeurs français continuent pour leur part à “modérer” la hausse de leurs prix comme ils s’y sont engagés en 2012. Peugeot et Citroën ont augmenté leurs prix de respectivement 1,3% et 1,2% mais leurs hausses restent inférieures à la moyenne du marché sur 12 mois.  Le prix des pièces Renault est en hausse de 1,55% sur 12 mois après que le constructeur ait augmenté ses prix de 1,18% au 1er trimestre et de 0,37% au deuxième.
Les pièces détachées (carrosserie et quelques éléments mécaniques type radiateur) représentent la charge la plus élevée de la réparation automobile (48,2% du coût total), souligne la SRA. Le prix de la main-d’œuvre a augmenté de 2,7% sur les 12 derniers mois et celui des ingrédients peinture de 3,4%.