Le panier moyen de l’entrée atelier en baisse constante salon Revisersavoiture.com

Le panier moyen par entrée atelier ne cesse de baisser, passant de 275 euros TTC en 2010 à 212 euros en 2015, constate le site Révisersavoiture.com sur la base de 128 000 opérations d’après-vente analysées sur la période.

Le site Révisersavoiture, filiale de Michelin depuis fin 2014, propose aux automobilistes un carnet d’entretien en ligne et des promotions auprès de 7 600 garages enregistrés. Il a passé en revue les 128 000 opérations d’après-vente enregistrées dans les 96 000 carnets d’entretien digitaux créés sur le site entre 2010 et 2015. Premier constat : le panier moyen par entrée-atelier n’a cessé de baisser, passant de 275 euros TTC en 2010 à 212 euros en 2015 (hors opérations incomplètes), sachant que l’âge du parc concerné se situe à 85% à plus de 4 ans et à 70% à plus de 5 ans. “Cette baisse peut notamment s’expliquer par l’utilisation des promotions que nous proposons”, argumente évidemment le site. La baisse générale de l’activité après-vente et la concurrence de plus en plus forte sur les prix est une autre explication. 

A noter qu’en 2014, les 14 673 opérations d’entretien réalisées donnaient un panier moyen de 221 euros, bien inférieur au dernier chiffre communiqué par le Gipa pour l’entretien en atelier (288 euros, sur la base d’opérations réalisées en 2014 par 3 900 automobilistes). 
La plupart des prestations ont vu leur prix évoluer à la baisse entre 2014 et 2015, à l’exception de la climatisation, facturée 100 euros en 2015 (+13 euros). 
La courroie de distribution est le premier poste de dépenses avec 431 euros (-10 euros), suivie des amortisseurs, à 259 euros (-43 euros),  de la révision, à 239 euros (-2 euros), des pneus, à 230 euros (-16 euros), du freinage, à 147 euros (-19 euros) et de la vidange, à 135 euros (-3 euros).
“L’analyse de l’ensemble des données est un des éléments clés du futur développement de Révisersavoiture, explique Frédéric Joudrier, président de ReviserSaVoiture. Elle permet de mieux comprendre à la fois les comportements des automobilistes internautes et leurs attentes”. L’ambition est bien sûr d’anticiper ses besoins et de proposer la bonne offre commerciale au bon moment, sur la base de l’historique du carnet d’entretien. Cette information n’est toutefois pas encore commercialisée auprès des garages adhérents. Le site vit pour l’instant de la vente de contacts qualifiés, en s’appuyant sur un trafic en hausse de 2% en 2015, à 1,658 million de visiteurs, qui génère chaque mois 12 000 “leads” (intérêt pour la promotion, demande de devis ou de rendez-vous).