La FFC CONSTRUCTEURS vous présente tous ses vœux pour 2021 (Le Président Philippe SANDRIN)

Mesdames, Messieurs, chers Confrères, chers Amis,

Notre Comité de Direction, Martine, Jérôme et Sylvain nos permanents, Benoit notre Secrétaire Général et moi-même vous souhaitons nos meilleurs vœux de santé, bonheur et réussite pour vous et vos proches ainsi qu’une activité à la hauteur de vos espérances pour 2021.
Cette première année écoulée nous engageait dans une marche forcée avec un objectif clair : faire, en une décennie, de l’ensemble des acteurs de la mobilité en Europe un exemple sociétal conjuguant une réussite industrielle, économique et écologique à travers l’utilisation de nouvelles énergies et d’outils permettant une baisse durable de l’empreinte carbone.
Cette révolution sous contrôle par une règlementation sans concession, transforme peu à peu l’activité de la filière automobile, VUL et PL et, de fait, celle de nos entreprises les carrossant en véhicules multi-métiers.
Brutalement, une fulgurante et anxiogène pandémie neutralise l’activité du monde entier et nous impose, sans anticipation, de nouvelles règles de vie sanitaires, sociales, économiques et culturelles.
Acteurs mobilisés, malgré nous, nous saluons et remercions ceux, en première ligne :  corps médical, bénévoles, pompiers, agents de propreté, routiers et tous ceux qui ont fait à la fois les frais de la pandémie et sauvés d’innombrables vies.
Dans cette tourmente, notre chambre syndicale a mis tout en œuvre pour vous apporter un soutien sans relâche et une information sur toute l’actualité de notre filière. Nous avons réalisé 54 téléconférences avec une connexion moyenne de 50 adhérents. L’activité des sections techniques, la qualité des sujets et des débats, la richesse documentaire et technique des PV ont provoqué depuis septembre une augmentation très sensible et régulière de nouvelles adhésions.
Notre CODIR se réunissait toutes les semaines en webinar pour faire le point de la vie de nos entreprises. Nous avons communiqué sans cesse avec les constructeurs. Ils ont tous été des partenaires responsables et respectueux malgré la violence de la crise qu’ils subissaient au premier plan.
Grâce à votre engagement et celui de la profession, l’année 2020 se situe en termes d’activité à un niveau équivalent à 2016. Nous pouvons tous être fiers de cette réussite pour affronter 2021 avec confiance.
Notre filière devant réduire son empreinte carbone bouleversant l’ensemble de la chaine industrielle et économique et la pandémie passant peu à peu en phase de contrôle grâce aux perspectives de vaccins, nous devons saisir certains changements de comportements pour en faire de nouvelles richesses pour la vie de nos entreprises :

  • une rigueur sanitaire définissant un nouveau cadre de vie professionnelle
  • l’utilisation plus systématique de la vidéo conférence permettant  la suppression de déplacements   et la participation à de multiples infos, l’apport de compétences et des outils  techniques
  • le télétravail, nouvel outil basé sur la confiance partagée
  • revoir la stratégie de nos entreprises  pour les rendre plus respectueuses et indépendantes en augmentant notre capacité d’innovations durables et en  intégrant  de nouvelles compétences.

Les prévisions mondiales nous laissent espérer une augmentation du PIB de 4.6 % et nos prévisions d’activités pour nos métiers sont globalement optimistes.
2021 sera l’année du salon SOLUTRANS, premier grand salon professionnel européen après la pandémie, avec de nouveaux outils de communication permettant à nos adhérents d’exposer le savoir- faire français et sa capacité d’innovation dans nos métiers de la Mobilité, reconnue aujourd’hui comme un maillon indispensable à la vie de nos pays.
2021 marquera assurément le début d’un nouveau cycle : formulons ensemble le vœux que les carrossiers constructeurs français réunis au sein de notre chambre syndicale sauront plus que jamais mobiliser les talents, l’énergie, la capacité d’innovation, la combativité et l’enthousiasme indispensables à la réussite de notre industrie.

Amitiés confraternelles,

Philippe SANDRIN