FFC
Français
English

Le nantissement à la portée de tous

07 Janvier 2015

 La FFC Réparateurs a lancé il y a plusieurs semaines le nantissement. Moins formel que la cession de créance, le nantissement est un nouvel outil de liberté à la disposition des carrossiers membres. Aujourd’hui l’objectif de la FFCR est de former le maximum de professionnels afin qu’ils utilisent cet outil.

Une première formation a justement eu lieu au bureau régional de Bordeaux.

 

En juillet dernier le comité directeur de la FFC Réparateurs Grand Sud-Ouest s’est réuni pour une formation dédiée au nantissement.

Il est en effet très important que les élus sur le terrain maitrisent eux-mêmes tous les outils de liberté mis à la disposition des carrossiers adhérents. Ainsi, ils peuvent ensuite diffuser localement et en toute connaissance de cause les informations et répondre aux interrogations des réparateurs.

Ces relais régionaux qui entretiennent la proximité avec les professionnels, sont une composante essentielle pour que l’action de la FFC Réparateurs soit déclinée largement.

Les participants ont tenu à remercier Jean Païs, président de la FFC Réparateurs Lyon et initiateur de l’application du nantissement à l’activité des carrossiers, pour son investissement à œuvrer sans cesse dans le seul but d’aider ses confrères carrossiers.

Ce nouvel outil va permettre à de nombreuses entreprises de travailler plus sereinement en sachant que le paiement de leurs factures est garanti.

En pratique, le client assuré signe une convention avec le réparateur pour lui garantir le paiement de sa créance due par son assurance. L’assureur sera informé par simple lettre recommandée avec A.R.

Du fait d’un formalisme simplifié, même les petites entreprises pourront facilement utiliser ce nouvel outil de liberté.

La cession de créance demeure bien sûr et il n’est pas nécessaire de la remplacer par le nantissement lorsqu’elle ne rencontre aucune difficulté de paiement par l’assureur. Les « bonnes habitudes » ne doivent pas être bouleversées.

Le nantissement doit être réservé aux « fortes têtes » car avec ce dernier par de « discussion bizantine » sur le mode de transmission, sauf à commencer directement par lui.

Après Bordeaux, d’autres formations ont eu lieu à Paris, en Rhône-Alpes, dans le Nord Pas-de-Calais et en Guadeloupe.

 

Intéressés ? Prenez contact avec Dominique PETRO, Responsable Formation de la FFC au 01 44 29 71 14 ; e-mail : dominique.petro@ffc-carrosserie.org