FFC
Français
English

La FFC Réparateurs reçue à l’Assemblée Nationale pour évoquer le libre choix du réparateur

30 Mai 2018

Le mois dernier, la FFC réparateurs avait sollicité un entretien avec Madame Sophie BEAUDOUIN-HUBIERE, Vice-Présidente de la commission des affaires économiques à l'Assemblée Nationale, afin d'échanger sur le non-respect du libre choix du réparateur, une pratique encore trop répandue chez les assureurs.

Le cabinet de Madame Sophie BEAUDOUIN-HUBIERE, a reçu ce 29 mai la délégation de la Fédération Française de Carrosserie, composée de Patrick NARDOU, Président de la FFC Réparateurs, Jean PAIS, son vice-Président et Christophe Bazin, Secrétaire Général, afin de parler des pratiques de certains assureurs, qui négligent la loi portant sur le libre choix du réparateur.
En interrogeant les assurés, il n'est pas rare qu'après un sinistre, lors du premier contact avec leur assurance, ils se voient orientés vers un garage de leur "sérail", à savoir un atelier agréé par leurs services. Bien entendu, cela est rigoureusement interdit depuis 2014, l'automobiliste ayant le droit de mener son véhicule où bon lui semble.
Les assureurs profitent de la faiblesse de leur client, qui, sous le choc du sinistre, cède souvent à la "pression" lors de sa déclaration de sinistre, face à des interlocuteurs qui vont même parfois jusqu'à remettre en question la qualité de la réparation ou bien la nécessité pour l'assuré d'avancer les frais en cas de choix d'un atelier non agréé.
Face à ces constats, la FFC a pu exposer au cabinet de Madame Sophie BEAUDOUIN-HUBIERE son projet de création d’un observatoire des pratiques commerciales d’informations du consommateur. Cet organisme, signe d’une nouvelle dynamique gouvernementale en la matière, aurait pour mission de collecter les bonnes pratiques du marché et de recevoir les plaintes des assurés, le cas échéant. Des rappels à l'ordre, voire des sanctions, pourraient alors être infligés aux contrevenants à la loi de 2014 sur le libre choix.
Cette démarche est déjà soutenue par Christophe PAUL, député du Nord, qui nous a reçu en 2017 et a déjà exposé le sujet au ministre de l'Economie, dont nous attendons la réponse.

Profitant de l'occasion, la FFC Réparateurs a également pu saluer l'action du gouvernement en faveur de l'apprentissage, dont le projet de loi "pour la liberté de choisir son avenir professionnel", soumis le 25 avril en Conseil des ministres, devrait se voir adopté au Parlement dès cet été.
La FFC, qui dispose de son propre CFA à Villeneuve-la-Garenne, a pris acte de ce message fort, qui devrait redorer l'image de l'apprentissage en France.

Pour rappel, la FFC existe depuis plus de 170 ans, et regroupe en son sein les carrossiers-constructeurs VU-VI, les équipementiers et les carrossiers-réparateurs. Ses missions consistent à représenter, défendre et pérenniser les métiers de la filière. A ce titre, la FFC est également l'un des membres fondateurs de la PFA – Filière Automobile et Mobilités, présidée par Luc CHATEL.