FFC
Français
English

Choisir son parcours, accéder à un métier

En partenariat avec différentes instances nationales, la Fédération Française de Carrosserie accompagne le développement des métiers de la carrosserie.

Après la création du CAP et du BAC Pro Carrossier Constructeur, et la rénovation du CAP Réparation, du CAP Peintre et du BAC Pro Réparation, la commission formation de la FFC a engagé la rénovation du BTS Conception et Réalisation de Carrosseries en janvier 2012.

Cette démarche a abouti à une offre d’enseignements et de diplômes complètement rénovée, en lien avec les besoins actuels des professionnels.

Le jeune désireux de travailler dans le secteur de la carrosserie a désormais le choix entre plusieurs niveaux d’études, dans différentes filières, du CAP au BTS.

Ces enseignements et diplômes couvrent tous les métiers de la profession,

  • de la carrosserie réparation à la construction,
  • en passant par la peinture,
  • la mécanique / maintenance,
  • ou même la logistique et la commercialisation

Ces formations permettent de travailler par la suite dans des secteurs variés, comme chez les réparateurs multimarques, les constructeurs-carrossiers, les équipementiers, ou même chez les constructeurs ou encore dans le transport et la logistique.

Métiers de la construction

CAP Construction des carrosseriesEn savoir plus
BAC Pro Construction des carrosseriesEn savoir plus
BTS CRC Construction et réalisation des carrosseries.En savoir plus

Métiers de la réparation

CAP Peinture en carrosserieEn savoir plus 
CAP Réparation des carrosseriesEn savoir plus
BAC Pro Réparation des carrosseriesEn savoir plus

Les différents diplômes en détail

En premier lieu, le jeune peut choisir dès la classe de 3ème de s’orienter vers un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle).

Ce diplôme donne une qualification d'ouvrier ou d'employé qualifié dans le métier de la carrosserie, après deux ans de formation.

Le C.A.P. offre un premier niveau de qualification à ceux qui souhaitent accéder rapidement à la vie active. Le choix est vaste : il existe environ 200 spécialités de C.A.P. dans les secteurs industriels, commerciaux et des services.

Dans le secteur de la carrosserie, l’étudiant peut choisir, selon ses envies, avec différents CAP : Carrossier constructeur, Réparation des carrosseries, Peinture, Sellerie, AEMC (agent entreposage et messagerie), Maintenance automobile.

L’étudiant peut également se tourner vers un bac professionnel, soit après deux ans de formation en CAP, soit après le lycée. Le bac pro offre une qualification reconnue sur le marché de l'emploi et répond de façon concrète à la demande des entreprises.

Le choix est toujours varié dans le secteur de la carrosserie et le jeune a la possibilité de se spécialiser dans la maintenance automobile, la réparation des carrosseries, ou la construction de carrosseries.

Le BTS Conception et réalisation de carrosserie permet à l’étudiant de disposer d’un diplôme certifié BAC +2. Le diplômé sera chargé de l’optimisation et du contrôle des fabrications, et sera amené à travailler dans un bureau d’études. Il peut travailler chez un grand constructeur automobile ou chez un carrossier industriel construisant des carrosseries de semi-remorques, de bus, d'ambulances, de camping-cars... Il peut être employé au bureau d'études, au bureau des méthodes, à la fabrication ou au contrôle qualité.

L’enseignement professionnel en Section de Technicien Supérieur CRC, comporte une partie conception, mais aussi une partie importante (11 heures/semaine) relative à la réalisation, c’est-à-dire la préparation et l’organisation de la production : élaboration des pièces métalliques, plastiques et composites, étude des moyens de production (assemblage, manutention), étude des procédés de contrôle, méthodes de production : coûts et qualité, gamme de réalisation, conception des outillages, gestion de production, T.P. de production (découpage, assemblages, mesure-contrôle, traitement de surface, conformation, mise en œuvre des matériaux composites).

La créativité et l'habileté manuelle sont indispensables pour exercer ces métiers, qui demandent également rigueur, méthode et précision. Il faut se sentir à l’aisance avec des matériaux différents qui vont du métal au plastique. La connaissance des équipements mécaniques, électriques et électroniques est aussi incontournable, dans un environnement innovant et faisant appel aux nouvelles technologies.

Il est nécessaire de savoir travailler en toute autonomie et aussi en équipe. Les aptitudes à la communication, au dialogue avec de nombreux interlocuteurs (clients, experts, etc.) est devenue essentielle à l’activité de carrossier.

La formation se déroule durant l’année scolaire, mais intègre un stage en continue de fin d’étude sur plusieurs semaines.

Le stage permet de mettre en pratique les connaissances acquises au cours des études, afin d’assortir la théorie à la l’application.

Le stage est conventionné et fait donc l’objet d’un contrat tripartite conclu entre le jeune, l'établissement de formation et l'entreprise.

Dans certains cas, il permet au stagiaire de bénéficier d’une gratification.

L’alternance est rythmée par une succession de temps de formation au centre et de temps de travail en entreprise. En effet, le jeune alterne entre les périodes de formation théorique à son établissement scolaire et l’acquisition du métier en entreprise.

Le but de ce dispositif étant de professionnaliser le jeune notamment par la réalisation de projets ou missions confiés par l’entreprise.

En outre, ces contrats ouvrent droit pour le jeune à une rémunération ainsi qu’à des avantages sociaux.

Ce contrat permet donc au jeune de se former tout en intégrant la vie active.