FFC
Français
English

Formation aux outils de liberté du réparateur : L’URAG de la Guadeloupe dit oui !

13 Janvier 2015

Depuis plusieurs mois déjà, le Pôle formation de la FFC propose à ses membres réparateurs une formation aux outils de liberté.

Ces outils que sont la cession de créance et la convention de nantissement, ont été mis en place par M. Pais, élu de la FFC-Réparateurs, afin de permettre aux réparateurs de bénéficier d’alternative à l’agrément dans le cadre des règlements de factures liées aux réparations collisions.

A l’initiative de M. Risec, Président de l’URAG, l’Union des réparateurs auto de la Guadeloupe, et avec l’aide de sa précieuse collaboration, deux sessions se sont déroulées les 11 et 12 décembre dernier en Guadeloupe.  Avec pour intervenants M. Jean Pais et Mme Dominique Petro du Pole Formation de la FFC, qui se sont déplacés pour l’occasion.

Près d’une trentaine de carrossiers réparateurs ont répondu présents, grâce notamment à la mobilisation de M. Risec qui a su faire part de l’intérêt pour les réparateurs de Guadeloupe de maitriser et de mettre en œuvre ces outils.

 

Au programme pour les stagiaires :

L’introduction d’accueil par M. Risec rappelant le contexte actuel des réparateurs notamment dans leur relation avec les assurances et l’impératif de mettre en place des solutions  « les outils que sont la cession de créance et la convention de nantissement existent, ils sont légaux.  Pratiquons-les ! »

La présentation de la FFC par Dominique Petro précisant les missions et les actions de la fédération, son organisation et les prestations et outils qu’elle met à disposition des adhérents.

L’intervention de M. Jean Pais, qui a rappelé le principe du libre choix du réparateur avant de dérouler la formation sur la cession de créance et la convention de nantissement. Avec des cas pratiques à effectuer et différentes séquences d’échange d’expériences.

M. Risec a finalisé la session avec une démonstration de l’outil Tribu, permettant, moyennant un abonnement auprès de la FFC, de bénéficier d’une gestion administrative allégée dans le cadre des outils de liberté du réparateur.

Intervention de M. Risec, Président de l’URAG, L’Union des réparateurs auto de la Guadeloupe

 

A l’issue de la session, les nombreuses interrogations avaient trouvé réponses et les différents membres présents ont pu effectuer un retour sur leur journée de formation. Les propos tendent tous à exprimer leur satisfaction et à reconnaitre l’intérêt d’une mise en pratique au plus vite de ces outils.

 

Les participants ainsi que M. Risec n’ont pas manqué de remercier M. Jean Païs, initiateur de ces outils de liberté, qui par son investissement, œuvre sans cesse dans le seul but d’aider ses confrères carrossiers.

 

Quelques verbatim recueillis :

Carrosserie Plaideur : « Cette formation m’a permis de découvrir ces outils. Et dès demain, je compte les mettre en place ».

Carrosserie CWBP auto : « Je connaissais la cession de créance, mais pas la convention de nantissement. Ces outils me rassurent et deviennent essentiels à la gestion de ma carrosserie ».

 

M. Baste, membre du GICRAM, le syndicat de la Martinique a également fait le déplacement. Etant donné qu’il maitrise et pratique la cession ce créance, le but était de se perfectionner sur la convention de nantissement.

« Cette formation a été très enrichissante, l’intérêt pour nous les réparateurs est de maitriser ces procédures qui s’avèrent indispensables. Sachant que les procédés se révèlent assez simples dans la mise en pratique et que nous souhaitons favoriser leur utilisation au sein des carrosseries de Martinique ».

 

La FFC, La FFC-Reparateurs et le Pole Formation tiennent à remercier M. Cyril RISEC pour son investissement dans l’organisation de cette opération et pour son implication dans la mobilisation des stagiaires.  Ainsi que pour la qualité d’accueil qu’il a réservé aux intervenants FFC et pour sa participation active à l’organisation de cette opération.

 

A la rencontre des carrossiers guadeloupéens

Le déplacement en Guadeloupe était l’opportunité des rencontres entre réparateurs métropolitains et domiens

L’occasion était donnée de rencontrer les réparateurs du département guadeloupéen, notamment lors de la visite de la Société Nouvelle Riveira Auto et de la carrosserie Pierre NEGRE.

Les intervenants FFC ont pu échanger et se rendre compte que les réparateurs français partagent, de part et d’autre de l’Atlantique, les mêmes préoccupations et désormais les mêmes pistes de solutions.

 

La  Société Nouvelle Riviera Auto, située au Gosier en Guadeloupe,

gérée par Mme Alexandra KANCEL THOMAS et son frère M. Jacques LAPILUS.

M. Cyril RISEC, Mme Alexandra KANCEL THOMAS et M. Jean PAIS

 

La carrosserie Pierre NEGRE, située au Gosier en Guadeloupe,

gérée par M. Pierre NEGRE et son fils Stéphane.